Kongoh Bancho T1 et 2 - Par Nakaba Suzuki - Kana

17 mai 2011 0 commentaire
  • Il est super-grand, hyper-fort et vachement gentil, et il doit mettre un terme à un plan diabolique : c'est Kongoh Bancho, héros d'un nouveau {shônen} qui fait dans la démesure et qui ne se prend pas au sérieux.

Kongoh est un colosse doté d’une force surhumaine. Mais ce lycéen hors-norme est également un rebelle au grand cœur qui ne supporte pas les injustices et vole au secours de la veuve et l’orphelin. Et surtout, il est sur les traces d’une organisation secrète qui projette de prendre le contrôle de Tokyo dans le but d’installer un nouveau gouvernement.

Pour cela, 23 "banchos", chefs d’une bande de voyous dirigeant chacun un arrondissement de la capitale, doivent s’affronter afin de désigner le plus fort d’entre eux. Pour contrecarrer ce projet dangereux pour le Japon, Kongoh n’a d’autre choix que de s’occuper lui-même des séditieux.

Inutile de le nier, Kongoh Bancho n’est pas à prendre au premier degré. Entre les vilains-pas-beaux extravagants ou caricaturaux et les combats qui défient les lois de la physique, Nakaba Suzuki affiche clairement ses intentions de divertir sans trop se prendre la tête. Le scénario manque parfois d’inspiration mais tient son rythme soutenu et s’agrémente d’un humour qui fait mouche. Graphiquement, le mangaka nous sert un trait fin et vif, aussi efficace qu’agréable.

Léger et dynamique, Kongoh Bancho démarre sur d’assez bonnes bases. Ça ne relève pas du chef-d’œuvre, mais c’est tout de même sympathique.

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?