Kurt Cobain : "When I was an alien" - Par Toni Bruno et Danilo Deninotti - Urban Comics

18 avril 2017 0 commentaire
  • Biographie des débuts du futur leader de Nirvana, ce volume, réalisé par deux auteurs italiens quelques vingt ans après la mort de Kurt Cobain, peine à trouver le bon rythme et le ton juste pour évoquer le phénomène appelé à révolutionner le paysage rock au tournant des années 1980-1990.
Kurt Cobain : "When I was an alien" - Par Toni Bruno et Danilo Deninotti - Urban Comics
Les aliens appelés à se reconnaitre entre eux
© 2017 Urban Comics

On découvre donc le tout jeune Kurt à Aberdeen, dans les années 1970, sautant à tout va tandis que ses parents se déchirent. Puis pré-ado, famille recomposée, puis ado, et les rencontres avec ceux qui constitueront le noyau à partir duquel Kurt construira sa carrière musicale. Et ainsi, dans une succession de saynètes, jusqu’à la constitution du trio qui formera Nirvana, Kurt Cobain : "When I was an alien" se voulant le prélude méconnu au phénomène que tout le monde connaît.

Mais, malheureusement, la cuisson ne prend pas. Les moments se succèdent de manière artificielle et souvent décousue tandis que le propos, sur le chanteur en devenir et sur le milieu dans lequel il évolue, apparait au final assez grossier quand il se voudrait subtil. Et ni le dessin, correct mais trop lisse, de Toni Bruno, ni la métaphore des aliens type Roswell, qui se révèle lourde et maladroite au fil des pages, ne viennent contrebalancer cela.

Alors que le récit de Danilo Deninotti s’offre comme un authentique hommage à Kurt Cobain, on se situe loin, nous semble-t-il, de l’esprit du personnage pour demeurer dans une suite d’anecdotes en fin de compte plutôt banales qui ne disent pas grand chose sur qui fut le leader de Nirvana et sur ce qu’il fit. Et si on ajoute à tout cela d’inhabituelles coquilles laissées par l’éditeur - comme Krist Novoselic rebaptisé "Kris" en quatrième de couverture - on aboutit à une véritable déception. Mais celle-ci dit aussi la réelle difficulté à s’emparer de figures si imposantes et complexes.

Thèse de l’ouvrage : papa et maman se disputent, le trauma à l’origine de la rebelle attitude et du génie musicale
© 2017 Urban Comics

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Kurt Cobain : "When I was an alien". Traduction Maxime Berrée. Par Danilo Deninotti (scénario) et Toni Bruno (dessin). Urban Comics, collection "Urban Graphic". Sortie le 10 février 2017. 96 pages. 14 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?