La Crypte Tonique n°4 : Sauvage comme une image

3 juillet 2012 0 commentaire
  • Le magazine La Crypte Tonique, projet original de la galerie bruxelloise éponyme, s’est penché sur la représentation des Noirs par les Blancs. Miroir déformant et signe des temps, ce numéro quatre de la revue propose un éclairage intelligent sur l’image véhiculée.

« Sauvage comme une image ». Le mot d’esprit donne le ton de ce nouveau numéro de La Crypte Tonique. Porté par Philippe Capart, gardien des lieux, ce magazine qui coïncide avec l’étalage du magasin présente tous les deux mois une plongée érudite dans les archives. Puisant dans le fonds de la Galerie (riche de centaines de livres, périodiques, journaux et affiches), Capart et sa petite équipe de rédacteurs et dessinateurs trouvent un fil rouge, et remontent les pistes de l’image.

Le fil de ce numéro, c’est l’image des Noirs. Et la plupart du temps, cette image est façonnée par « des Blancs qui n’ont jamais eu de contacts directs avec les sujets représentés » comme le rappelle l’éditorial. Dès lors, on découvre, redécouvre, s’étonne ou s’interpelle des clichés véhiculés, des images paternalistes représentées et des tics graphiques réutilisés à l’envi.

La Crypte Tonique n°4 : Sauvage comme une image
Une case extraite d’ "Un Trésor au Pays Noir" de Nikolaï Mengden
paru dans la revue Pierrot en juillet 1937

L’ancien rédacteur en chef de Spirou Alain de Kuyssche consacre un long article à la portée de « Tintin au Congo » et à son contexte colonialiste. Philippe Capart s’intéresse aux ménestrels noirs et au « Nègre blanc » de Jijé. Plus loin, François Braem livre une analyse comparée des œuvres en noir et blanc de José Muñoz et Hugo Pratt. Pour compléter ces rédactionnels bien documentés et ce foisonnement d’images d’époque, La Crypte accueille des créations contemporaines, comme les strips de Dimitri Piot ou les sculptures de masques fétiches d’Olivier Goka.

"Anachroniques du Moyen Age"
Troisième numéro de La Crypte Tonique, avec une couverture originale de Dino.

Comme pour « Les Anachroniques du Moyen Age » (thématique du n°3 de la revue), on constate que c’est un portrait en creux qui ressort du tamis de ce numéro « Sauvage comme une image ». De la même manière que Le Moyen Age dessiné racontait plus sur les années 1930 à 1950, la représentation graphique des Noirs en dit beaucoup sur les Blancs de l’époque coloniale.

Œil et plume alerte, La Crypte continue à décrypter le passé avec acuité.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Le magazine est disponible (au prix de 8€) à La Crypte Tonique, 16 galerie Bortier à 1000 Bruxelles (Du mardi au samedi, de 12h à 18h).

VOIR EN LIGNE : LACRYPTETONIQUE.COM

Tel : + 32 (0) 2 514 14 92

Lire la chronique du n°0

Lire la chronique du n°2

  Un commentaire ?