La Maison de pain d’épice : Journal d’un disque - Par Cleet Boris / Hubert Mounier – Ed. Dupuis

12 février 2011 1 commentaire
  • La figure emblématique du groupe L’Affaire Louis’ Trio, devenue entre-temps chanteur solo sous son vrai nom : Hubert Mounier, revient à la bande dessinée pour mieux nous expliquer sa nouvelle aventure musicale. Une histoire émouvante et sincère, servie par un grand talent de la bande dessinée.
La Maison de pain d'épice : Journal d'un disque - Par Cleet Boris / Hubert Mounier – Ed. Dupuis
Le disque qui sort chez Naïve le 2 février.
Ed. Naïve

Souvenez-vous de cette voix chaude soutenue par un orchestre de cuivres scintillant et qui nous chantait «  Chic Planète », tandis que Yves Chaland en illustrait la pochette.

Dandy facétieux et bondissant, le leader du groupe, Cleet Boris, avait ambition de faire aussi œuvre de bande dessinée. Cela a donné, les plus anciens s’en souviennent, J’ai réussi (1985) où il racontait sa jeune carrière de chanteur avec l’assurance d’un bretteur chevronné et Le Temple de la paix (1986), l’un des albums les plus réussis de la collection Atomium. Puis sa carrière de chanteur le happa vers son autre destin.

Plein les yeux et plein les oreilles

Après quelques timides tentatives à la Comédie illustrée et chez Soleil, le voici qui revint chez Dupuis avec un album qui est en quelque sorte le Making of du disque qu’il sort ces jours-ci chez Naïve.

Celeet Boris : « La Maison de pain d’épice – Journal d’un disque »
(C) Dupuis

Fini la schizophrénie artistique entre Hubert Mounier le chanteur et Cleet Boris le dessinateur. Aujourd’hui, ils ne font plus qu’un et, après des années de dépression et d’alcoolisme qui lui avaient un peu brûlé les ailes, voici le retour de Cleet Boris qui exprime son bonheur retrouvé auprès d’une famille aimante et aimée lovée dans l’Ardèche profonde et surtout son talent, aussi perceptible sur scène que sur le papier où son trait fait la synthèse entre la Ligne Claire de Chaland et la ligne grave et introspective de David B.

Ce retour à l’édition et sur les ondes, avant un come-back attendu sur scène, signe une démarche qui, à bien des égards, était le précurseur d’une créativité multi-supports qui est un peu celle de la génération actuelle.

La BD sort le 18 février chez Dupuis et le disque le 22 février chez Naïve.

Hubert Mounier par Cleet Boris
(c) H. Mounier

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :