La Mort de Wolverine – Par Charles Soule & Steve McNiven – Panini Comics

15 mars 2017 1 commentaire
  • Publiée aux États-Unis entre novembre et décembre 2014, cette mini-série a pour ambition de raconter les derniers jours du célèbre mutant griffu. Malheureusement...

À une époque où l’on ne comprend plus trop bien comment l’éditeur Marvel gère le destin de ses X-Men, si ce n’est peut-être de les rendre moins populaires pour ne pas faire de la publicité gratuite aux films de la 20th Century FOX, quoi de plus logique que de faire disparaître le plus connu d’entre tous, Wolverine.

La tâche de tuer Logan a été confiée à Charles Soule, auteur encore neuf dans le milieu mais dont le nom commence à monter. Fin 2014, le scénariste vient alors de signer un contrat d’exclusivité avec la Maison des Idées après des travaux reconnus chez le concurrent DC Comics. Confier la mort littéraire d’un tel personnage à un auteur qui n’a jamais touché du doigt cet univers ou une série régulière d’une telle envergure, voilà bien un sacré pari.

La Mort de Wolverine est un court récit de quatre épisodes qui se place dans un contexte où Logan vient de perdre après une précédente aventure son facteur auto-guérisseur. Affaibli par l’adamentium dans son corps, son âge et sa vulnérabilité nouvelle, Logan ne chôme pourtant pas et continue de mener combat là où sa présence est exigée. Malheureusement pour lui, et il en est conscient, ses ennemis les plus mortels vont venir frapper à sa porte pour demander des comptes...

La Mort de Wolverine – Par Charles Soule & Steve McNiven – Panini Comics
La Mort a été bien patiente avec lui...
© Marvel

À lire ce synopsis, on peut s’attendre à une ultime aventure épique pour Logan, où seront conviés tous les personnages qui ont jalonné de manière impérissable son parcours ; mais il n’en est rien. La Mort de Wolverine est une déception à peine voilée pour les amateurs du personnage ou des X-Men en général.

Pour souligner ce qui ne nous a pas plu dans l’écriture de Charles Soule, relevons principalement deux points : l’intrigue et l’écriture des personnages. Oui, les Comics de l’éditeur Marvel peuvent parfois (ou souvent selon les goûts) nous servir des intrigues bateaux ou indigestes, mais là... C’est d’une platitude certaine, alors qu’on pouvait s’attendre à un feu d’artifices pour le départ de Logan.

Après une intrigue pas très excitante (on ne tressaille même pas devant une dernière confrontation entre Logan et son némésis Dents-de-Sabre, c’est dire), découvrir les conditions dans lesquelles le héros disparaît constitue juste un supplice pour les amateurs tant la situation s’avère risible. Peut-être l’auteur a-t-il souhaité donner au héros une sortie simple et non grand-guignolesque par sa démesure. Malheureusement, nous n’avons pas été réceptifs à cette démarche.

En outre, la mini-série ne se relève malheureusement pas par l’écriture de ses personnages. ASi cela passe encore pour Wolverine, pour ce qui est des autres... On ressent réellement un décalage entre ce que sont les personnages après des décennies d’histoire éditoriale et ce que peut en faire un auteur novice à leur sujet, voire d’un auteur qui ne nous donne pas l’impression qu’il les connaît. Pour ainsi écrire, les amateurs de Kitty Pryde, Lady Deathstrike et Dents-de-Sabre risquent d’être réellement déçus avec cette histoire.

À moins que vous vouliez savoir dans le détail pourquoi Logan est jusqu’à nos jours porté mort dans l’univers Marvel, nous ne vous conseillons véritablement pas La Mort de Wolverine. Même si les planches de Steve McNiven sont exemplaires par leur détail et leur dynamisme (répondant ainsi au caractère évènementiel de cette histoire), le récit proposé par Charles Soule ne nous a en revanche pas du tout convaincu. Quand on imagine que ce dernier n’a écrit que ce récit jusqu’à nos jours dans l’univers des mutants pour partir s’occuper directement des Inhumains, groupe censé supplanter les X-Men dans le cœur des lecteurs pour vendre de futurs films... Wolverine méritait tellement mieux à nos yeux pour sa sortie (nous ne savons pas... Chris Claremont ? Mark Millar ? Jason Aaron ? Rick Remender ? Pourquoi pas Brian Michael Bendis ?).

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

La Mort de Wolverine. Par Charles Soule (scénario) et Steve McNiven (dessins). Traduction de Nicole Duclos. Panini Comics, collection Marvel Deluxe. Sortie le 1 mars 2017. 176 pages. 18,00 euros.

Commander ce livre chez Amazon
Commander ce livre à la FNAC

 
Participez à la discussion
1 Message :