La Planète des riches : le pognon dingue des dingues de pognon

14 juin 2018 0 commentaire
  • Dans la quiétude sidérale, les plus riches familles du monde se sont payées une station spatiale loin du chaos, de la haine et des prestations sociales qui coûtent un pognon dingue. Malheureusement, la sinistre réalité terrestre se rappelle sans cesse à leurs mauvais souvenirs et tentent d’attenter à leur fortune si patiemment accumulées depuis des générations.
La Planète des riches : le pognon dingue des dingues de pognon
Avec sa tête de syndicaliste feignasse, Mo/CDM est d’ores et déjà repéré par le Medef.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Ils ont des Jeff Koons dans leur salon, lisent leur journal financier dans leur piscine, achètent leurs articles de luxe sur Amazon Premium qui leur livre par drone leur moindre caprice dans l’heure. Ils éructent à tout instant des « - Oh, My Gold ! », « - Par Dom Pérignon ! » et autres « - Nom de Dior !... Ils ont des voisins encore plus riches qu’eux (selon le cours de la bourse du moment). Ils collectionnent les Ferrari, les montres Rolex et des locomotives à vapeur 1/1…

C’est le « Club Diamant », la station spatiale des ultra-riches : émirs friqués, banquiers nantis, footballeurs couverts de putes, politiciens engraissés riches comme vous ne pouvez pas l’imaginer.

La Planète des riches T.1 : Un Voyage de la Terre à la thune – Par Mo/CDM – Ed. Fliuide Glacial.

Ils ont des calculs malins comme ce client des salles de vente parisienne (Rive Droite) possédant les 22 couvertures originales des Tintin d’Hergé qui décide d’en détruire 21 pour que celle qui reste acquière encore plus de valeur que le total des précédentes… Ils portent comme noms ordinaires comme Dupognon ou Kouyan Naure…

Hélas, ils se font régulièrement attaquer par des vaisseaux syndicaloïdes taxateurs, accompagnés d’une armée d’inspecteurs venus faire un examen approfondi de leurs comptes bancaires pour y effectuer des prélèvements à volonté, et accessoirement croquer des gosses de riches aux dents blanches ! Heureusement, non seulement ce sont des fonctionnaires feignasses mais nos amis riches ont des robots-vengeurs, sortes de golems pro-nantis : méritocrator !, qui réduit à la portion congrue ces empêcheurs d’engraisser tranquille !

Ce beau monde-là, Fluide Glacial nous le fait découvrir régulièrement. Il est richement illustré (forcément) par Mo/CDM, le talentueux créateur de Cosmik Roger (7 volumes parus, chez le même éditeur) lequel a beaucoup d’empathie, et même une coupable tendresse que l’on pourrait qualifier de macroniste, pour ces magnats omni- et ventripotents. Dommage que le format de l’histoire courte limite un peu à chaque fois le sujet à quelques pages, alors qu’un format plus long de 48 pages l’exploiterait de façon plus... rentable.

C’est intelligent, jouissif, superbement dessiné et raconté et tout cela pour 10,90€, autant dire une misère, ma bonne dame !

La Planète des riches T.2 : La Bourse et la vie – Par Mo/CDM – Ed. Fliuide Glacial.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

La Planète des riches – Deux volumes parus – Par Mo/CDM

Commander La Planète des riches T.2 : La Bourse et la vie – Par Mo/CDM – Ed. Fliuide Glacial. chez Amazon ou à la FNAC

Commander La Planète des riches T.1 : Un Voyage de la Terre à la thune – Par Mo/CDM – Ed. Fliuide Glacial. chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?