La Princesse vagabonde T6 & T7 - Par Xia Da - Urban China

20 mars 2017 0 commentaire
  • De retour en Chine après ses mésaventures chez les Turcs et recueillie par un temple taoïste, notre héroïne doit désormais faire le point sur sa quête de vengeance et comprendre ce qu’elle désire accomplir. Mort et renaissance selon le Tao.

Chine 626. Nous avions laissé Li Chang Ge totalement perdue suite à la trahison et au suicide de Mimi Guli, sa servante et amie ouïgoure, qui s’était révélée une espionne du Petit Kahn. Sur un coup de tête Li Chang Ge avait décidé d’aller l’enterrer elle-même, seule, mais elle avait succombé à la fièvre sur le chemin de retour.

La Princesse vagabonde T6 & T7 - Par Xia Da - Urban China

Trouvée et récupérée par une caravane de commerce chinoise, notre princesse vagabonde est ramenée au temple taoïste qui finance cette caravane. Soignée et hébergée, Li Chang Ge découvre cette communauté de femmes dirigée par la prêtresse Jing Dan qui vient en aide aux femmes et aux enfants des environs, victimes de la guerre contre les Turcs.

Après les évènements sanglants qui ont conclu le séjour chez les Turcs de notre héroïne, se soldant par sa mort symbolique, c’est sous le signe de la renaissance que se trouve placé ces nouveaux tomes.

De nouveau le récit se révèle dense avec de nombreux personnage, et tout autant d’enjeux, souvent politiques, sur fond de lutte d’influence mais aussi autour du destin des populations, victimes et prises dans des batailles éloignées de leurs préoccupations quotidiennes.

Du côté de Li Chang Ge, la prêtresse Jing Dan lui confie quelques menues tâches, mais surtout tente de lui enseigner un peu de sagesse taoïste, comprenant parfaitement qu’elle s’est enfermée dans une quête de vengeance.

Pour se faire quoi de mieux que de travailler auprès des femmes et des enfants de la région qui ont tout perdu ? En confiant la tâche de vérifier les donations de semences et l’installation de ces réfugiés à Li Chang Ge, la prêtresse sait évidemment très bien ce qu’elle fait.

© Urban China

Pour le lecteur, après avoir suivi un long moment un récit très porté sur les intrigues de palais et la stratégie militaire, c’est une nouvelle vision de la Chine qui lui est offert, touchante et qui sonne juste comme toujours.

Xia Da étoffe donc son récit, ainsi que le parcours de son héroïne, sans oublier les aspects plus traditionnels de son récit car un moment cette parenthèse doit s’achever. Ses compagnons qui se sont lancés à sa recherche, ainsi qu’une organisation rivale au temple, lançant rumeurs honteuses mais aussi assassinats, sans oublier un maître épéiste recherchant une disciple, tous ces éléments constituent un faisceau d’intrigues qui explosent littéralement dans un tourbillon d’émotion au sein d’un septième tome particulièrement intense !

Ces deux nouveaux tomes offrent donc une renaissance à la princesse vagabonde, et mêlent toujours aussi habilement fresque (semi-)historique, jeu de pouvoir, action et évidemment récit initiatique, le tout sous la grâce le trait élégant et somptueux de son auteure qui tour à tour nous émerveille et nous émeut.

Un manhua -bande dessinée chinoise- toujours aussi remarquable et passionnant dont il nous tarde comme toujours de lire la prochaine étape des aventures de Li Chang Ge, princesse laissée pour morte en quête de vengeance, vagabondant d’une région à une autre, découvrant les milles facettes d’une Chine récemment réunifiée et encore bien instable.

© Urban China

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

La Princesse vagabonde T6 & T7. Par Xia Da. Traduction Soline Le Saux. Urban China. Sortie le 7 octobre 2016 & le 13 janvier 2017. 170 pages & 180 pages. 12,00 euros.

Commander le tome 6 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 7 chez Amazon ou à la FNAC

La Princesse vagabonde sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1 & notre présentation des éditions Urban China,
- Lire la chronique des tomes 2 & 3,
- Lire la chronique des tomes 4 & 5.

  Un commentaire ?