Lausanne au rythme de BDFIL

16 septembre 2017 0 commentaire
  • La 13e édition du festival BDFIL se tient à Lausanne ce week-end. Plusieurs expositions, des duels graphiques, des rencontres et ateliers animent la ville jusqu'à ce lundi, jour chômé en terre helvétique. Chacun trouvera donc son bonheur dans le programme concocté par Dominique Radrizzani.

Depuis l’arrivée de Dominique Radrizzani à sa direction artistique, le festival lausannois BDFIL s’affirme comme ouvert, curieux et dynamique. Nous vous présentions son programme il y a quelques semaines et ce week-end vient le confirmer : BDFIL est un des festivals les plus intéressants de la saison.

Lausanne au rythme de BDFIL
Affiche 2017 © Giacomo Nanni, pour BDFIL 2017 KOMUNIK

Ce sont d’abord les "talents" en devenir qui ont été mis à l’honneur. Le vernissage de l’exposition "La Vague des nouveaux talents" a en effet eu lieu dès mercredi, en même temps que celui de la revue annuelle Bédéphile, qui en est à son 3e numéro. Les premiers prix ont été annoncés lors de la soirée d’ouverture ce jeudi [1].

Le concours "Nouveau talent de BDFIL", qui avait pour thème cette année "La vague", est ouvert à toutes les dessinatrices et tous les dessinateurs, quels que soient leur nationalité et leur parcours. Une seule condition pour participer : ne jamais avoir été publié. Le festival a reçu cette année 245 planches, venues de 32 pays ! Ces planches sont exposées au Théâtre Boulimie de Lausanne jusqu’au lundi 18 septembre, le public pouvant choisir d’ici cette date son propre lauréat. Les trois prix décernés sont dotés de 1 000 à 2 000 Francs suisses, soulignant la volonté du festival d’aider à la création.

1er prix concours Nouveau talent BDFIL 2017 - Laurence Pernet © Laurence Pernet, pour BDFIL 2017
2e prix concours Nouveau talent BDFIL 2017 - Adrien Yeung © Adrien Yeung , pour BDFIL 2017
3e prix concours Nouveau talent BDFIL 2017 - Jehan Khodl © Jehan Khodl, pour BDFIL 2017

Vendredi ont commencé les nombreux ateliers destinés aux familles, mais aussi les tables rondes - "Comment se faire éditer ?" - et les rencontres. Un des temps forts fut le duel graphique opposant, au Palais de Rumine, le Belge Herre Seele au Suisse Zep. Le créateur de cow-boy à la mèche blonde vs le dessinateur de l’écolier à la mèche tout aussi blonde ! Le principe est simple : chaque dessinateur impose à son rival un sujet, sous la forme d’une remarque ou d’une question. L’affrontement fut courtois, mais saignant. L’humour iconoclaste d’Herr Seele et la familière sympathie de Zep enchantèrent le public. Les deux artistes finirent, margé tout, par poser les armes - feutres et pinceaux - avant de se serrer la main, à quelques minutes du vernissage des expositions de l’Espace Romandie.

Le duel : à gauche, Zep ; à droite, Herr Seele. (Photographie : F. Hojlo)
Le duel : à gauche, Zep ; à droite, Herr Seele. (Photographie : F. Hojlo)
Le duel : à gauche, Zep ; à droite, Herr Seele. (Photographie : F. Hojlo)
La réconciliation ? Zep semble préférer ne pas voir ce qu’il va advenir de la mèche de son héros... (Photographie : F. Hojlo)

D’autres "duels graphiques" attiseront la curiosité des amateurs. Sont attendus sur le champ : Anna Sommmer contre JC Menu, Florence Dupré la Tour contre Morgan Navarro et Frederick Peeters contre Yannis La Macchia. Des rencontres plus pacifiques auront également lieu et raviront ceux que la vue du sang et de l’encre effraie. Benoît Peeters, Anna Sommer, Herr Seele, David B., Chantal Montellier, Marc Wasterlain, entre autres, s’adresseront au public.

Il faut aussi prendre le temps de se rendre dans l’espace dédié à la micro-édition - où nous pouvons retrouver notamment Adverse ou The Hoochie Coochie - et de visiter les expositions, souvent bien pensées et accessibles à tous les publics. Quelques visites, guidées par les artistes eux-mêmes, ponctuent même cette fin de semaine. Mais nous vous en reparlerons...

Hommage est rendu, dans l’Espace Romandie, à Mix & Remix, disparu il y a mois d’un an. (Photographie : F. Hojlo)
Une des expositions les plus marquantes est la rétrospective consacrée à Anna Sommer. (Photographie : F. Hojlo)
Avec Herr Seele, toutes les formes de délire sont admises - une exposition à ne pas manquer ! (Photographie : F. Hojlo)
Un artiste - David B. - et sa planche dessinée pour l’exposition "Chats - hommage à Steinlen". (Photographie : F. Hojlo)

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Consulter le site du festival BDFIL.

A lire également sur ActuaBD :
- BDFIL Lausanne 2017, avec Anna Sommer en tête d’affiche : élégant, curieux, éclectique…
- Un livre et une rétrospective : Anna Sommer, une autrice à l’honneur

[1Un jury s’est réuni le 14 juillet 2017, sous la présidence d’Anna Sommer. Il regroupait Cuno Affolter (collaborateur Centre BD de la Ville de Lausanne), Raphaël Baroni (UNIL, membre du GrEBD), Ben Chevallier (Editions Atrabile), Antoine Duplan (journaliste au Temps, spécialiste BD) et Sandrine Pralong (BDFIL).

  Un commentaire ?