Le Festival de la BD francophone de Québec célèbre l’anniversaire de la « Vieille Capitale »

12 avril 2008 0 commentaire
  • 2008 marque le 400e anniversaire de la ville de Québec, bastion de la civilisation française en Amérique depuis 1608. À l’occasion de cet anniversaire historique, les gouvernements canadiens et français s’en donnent à cœur joie et les festivités se multiplient. Le 21e Festival de la bande dessinée francophone de Québec s’y met lui aussi.

C’est donc dans cette atmosphère de fête qui règne dans la Vieille Capitale que se tiendra, du 16 au 20 avril prochain, le Festival de la bande dessinée francophone de Québec (FBDFQ), en conjonction avec le Salon international du livre de Québec.

En misant particulièrement sur la BD jeunesse, Le FBDFQ accueillera plus de cinquante auteurs et dessinateurs du Canada, de la France, de la Belgique et de l’Espagne. Notons également, cette année, la participation spéciale des Îles de la Réunion avec la présence des auteurs Téhem et Serge Huo Chao Si.

Au programme, parmi les grands noms de la bande dessinée québécoise, on trouve, entre autres, Line Arsenault (La vie qu’on mène, Mille-Îles), Michel Rabaglitati (Paul, La Pastèque), Mira Falardeau (Histoire de la bande dessinée au Québec, VLB Éditeur), Pierre Fournier et Réal Godbout (Red Ketchup, La Pastèque), Serge Gaboury (Glik et Gluk, Mille-Îles) et bien sûr, le duo de l’heure, Delaf et Dubuc (Les Nombrils, Dupuis).

Du côté européen, les Québécois auront également la chance de rencontrer des auteurs à succès tels que Midam (Kid Paddle, Dupuis), Fabrice Tarrin (Le tombeau des Champignacs, Dupuis) ou José-Luis Munuera (Spirou et Fantasio, Dupuis).

Le Festival de la BD francophone de Québec célèbre l'anniversaire de la « Vieille Capitale »

Une foule d’activités

Pour la deuxième année de suite, le Festival accordera une attention particulière à la BD alternative et à l’émergence des nouveaux talents grâce à « l’OFFiciel », son volet d’avant-garde. Ce volet permettra, entre autres, aux auteurs et dessinateurs du Fanzine Bidon de mettre en œuvre une exposition hommage à Paul Rabagliati, créateur célébré de la série québécoise Paul (La Pastèque).

Le FBDFQ sera également l’occasion de remettre les prix Bédéis Causa. Ces prix, qui ont pour but de reconnaître l’excellence dans le milieu de la bande dessinée, honorent à la fois les créateurs locaux et ceux de toute la Francophonie. Les finalistes des prix Bédéis Causa 2008 sont : Pishier, Pierre Bouchard, Sampar, Leif Tande et Philippe Girard, Kaspar, Hiatus, Henriette Valium, Guy Delisle, Niko Henrichon, Julien Neel, Riad Sattouf, Aldofo Casares et Jean-Pierre Mourey.

400 ans qui se fêtent

Le FBDFQ célèbrera la ville-hôte à l’aide de nombreux évènements. Parmi ceux-ci, le lancement de l’album collectif Québec, un détroit dans le fleuve (Casterman), ne passera pas inaperçu. Cet album thématique est né d’une coopération franco-québécoise qui mérite d’être soulignée ; l’anniversaire de la fondation de Québec étant à la fois un évènement historique important à la fois pour le Canada et pour son ancienne métropole française.

Le Festival de bande dessinée francophone de Québec tiendra également, du 5 au 23 avril, l’exposition « Québec en bande dessinée » qui permettra d’admirer différentes scènes de la Vieille Capitale parues dans diverses BD québécoises ou autres et ce, depuis le début du XXe siècle.

Fondé en 1988, le FBDFQ est le plus vieil évènement du genre au Québec.

(par Marianne St-Jacques)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?