Le Lac de l’homme mort – Les Aventures de Marc Jaguar – Par Maurice Tillieux - Dupuis

30 mai 2018 0 commentaire
  • Né entre Félix et Gil Jourdan, Marc Jaguar a eu deux – courtes – vies et l’honneur d’un seul album, que Dupuis réédite dans une élégante version préfacée par José-Louis Bocquet. Initiative heureuse pour un personnage qui se révèle le véritable chaînon manquant entre les deux héros-phares de Maurice Tillieux.

Le premier Marc Jaguar est né en 1953 dans les pages du numéro 46 de l’hebdomadaire Héroïc-Album, là où Maurice Tillieux avait lancé Bob Bang et Félix. Ce Jaguar-là est alors policier, et il a tout juste le temps d’exercer ses talents dans Contrebande, un court récit de 12 planches, avant de s’éclipser un moment.

Il refait son apparition, en pleine forme et en photographe, dans le numéro un de novembre 1955 de Risque-Tout, « le journal du cran et de l’enthousiasme ». D’emblée, Tillieux plonge ses lecteurs au cœur de l’action, et les six premières cases sont un modèle d’entrée en scène du héros et d’exposition de l’intrigue : immédiatement, le mystère est là, avec cette pellicule récalcitrante, ce lac insolite au nom étrange et ce personnage a l’air contrarié mais déterminé…

Le Lac de l'homme mort – Les Aventures de Marc Jaguar – Par Maurice Tillieux - Dupuis
Marc Jaguar entre en scène...
© Tillieux - Dupuis

Tout le savoir-faire de raconteur d’histoires de Tillieux est bien là, et il embarque son monde pour une aventure échevelée où tout semble fait pour empêcher Jaguar de photographier un lac situé dans une propriété privée férocement défendue. Et comme il n’est pas d’histoire de Tillieux sans humour, ce dernier passe surtout par l’acolyte qui accompagne Jaguar, un condensé des futurs Croûton et Libellule de Gil Jourdan.

... et il est bien secondé...
© Tillieux - Dupuis

Il passe aussi par ces répliques typiques du scénariste, on le voit dans cet extrait, ou plus loin : « Il est entier ? Ou bien c’est un grand qu’on a coupé en deux ? » proféré à l’encontre d’un flic de petite taille… Une police encore martyrisée dans cet album, comme on le constate…

© Tillieux - Dupuis

Bref, ce Marc Jaguar est du Tillieux pur-jus : inventif, dynamique, drôle et palpitant.On peut regretter que sa carrière se soit arrêtée si vite. Mais Gil Jourdan est bientôt là, et la bande dessinée de polar va gagner une de ses plus grandes figures.

Il y a eu toutefois les Camions du diable., une autre histoire inachevée de Marc Jaguar. Elle fut abandonnée au bout de 7 planches – publiées en septembre-octobre 1956 dans Risque-Tout – et complétée par une huitième planche parue en 1977 dans les Cahiers de la BD.

On retrouve ces planches dans la présente édition du Lac de l’homme mort, dans une version néerlandaise. C’est un peu dommage de ne pouvoir saisir totalement le sens de cette aventure qui démarrait fort bien.

Bertrand Pissavy-Yvernaut, éditeur de cette réédition, s’en explique : « Il s’agit d’une reproduction de ces planche en fac-similé et elles n’existent que dans cette langue. Historiquement, Tillieux les a bien entendu lettrées en français mais à l’époque, on procédait à la traduction (pour la version néerlandaise de Risque-tout) à même le document original. L’adaptation était collée sur la planche. Ces planches originales n’existent donc plus en langue française. »

Et de préciser, à propos de la suite donnée à ces huit pages :

« La version achevée des Camions du diable paraîtra bien en octobre 2018, comme cela est précisé en fin de volume. Étienne Borgers - scénariste de Natacha, grand admirateur de Tillieux et vieux copain de Walthéry - a bouclé l’histoire, que Jean-Luc Delvaux et François Walthéry ont dessinée. L’album comptera 65 planches et paraîtra dans un format analogue à celui du Lac. Walthéry réalise ici un vieux rêve, initié avec Tillieux juste avant sa disparition. Il était alors question que Tillieux boucle son histoire et que Walthéry la dessine »

Il ne reste donc plus qu’à patienter quelques mois pour enfin découvrir cette seconde aventure de Marc Jaguar…

(par Fred PRILLEUX)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le Lac de l’homme mort. Scénario et dessin : Maurice Tillieux. Dupuis. Sortie le 6 avril 2018. 96 pages. 24 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?