Le Pays des purs - Par Sarah Caron & Hubert Maury - La Boîte à bulles

8 juillet 2017 0 commentaire
  • Quelques jours dans la vie d'une photographe de presse, témoin d'un événement de portée mondiale, la mort de Benazir Bhutto, en 2007. Un double intérêt dans ce récit : la découverte d'un pays en guerre larvée, et le journal de reportage de Sarah Caron.

C’est un rêve de grand reporter : se trouver plongé(e) dans l’histoire en marche. Pour Sarah Caron, photographe de presse aguerrie, ce sera une rencontre avec Benazir Bhutto, en décembre 2007. Cette femme politique, symbole de l’opposition au régime autoritaire du Président Musharraf, mourra un mois plus tard, assassinée. La photographe française, raconte, dans cet album-reportage, son séjour au "pays des purs" traduction du mot "Pakistan" en urdu. Sous le trait d’Hubert Maury, Sarah Caron sillonne le pays en quelques jours, réalisant des portraits de personnalités locales singulières : un chef local, une ado déjà brisée par le sort, et même le veuf de "BB" alias B. Bhutto, futur président du pays.

Le Pays des purs - Par Sarah Caron & Hubert Maury - La Boîte à bulles
© La Boîte à Bulles 2017

La réalité d’un métier, et celle d’un pays. Cet album, à travers le récit haletant d’une photographe obstinée, offre plusieurs perspectives. Il permet de cerner au plus près le travail journalistique de Sarah Caron, mais aussi le quotidien et les luttes farouches qui régissent ce pays méconnu. On découvre des gueules marquantes, qu’il s’agisse d’un fixer (journaliste qui aide à nouer des contacts locaux) ou d’un chef de tribu. Et que dire des policiers, politiciens, valets de cour... On touche même au romanesque quand une vraie amitié ambigue se crée entre Sarah Caron et Faris, charismatique guerrier aux interrogations philosophiques.

Si Hubert Maury frôle, de temps en temps, la tentation hagiographique, son dessin oscillant entre l’élégance moderniste d’un Jean-Philippe Peyraud et une esthétique "jeunesse" crée une distance bienvenue. D’autant qu’il rend le récit très accessible, notamment à un large public peu familier des tensions de cette région du monde. Preuve de la solidité du contenu, l’album s’ouvre sur des photos prises par Sarah Caron au Pakistan, et se clôt sur une carte de ses déplacements en un temps record. Outre l’hommage à la journaliste et les éléments de géopolitique, Le Pays des purs convainc par son intérêt pour l’humain, ici dans une belle galerie de personnages loin de toute caricature.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

  Un commentaire ?