Le songe de Siwel - Philippe Renaut & David Barou - La boîte à bulles

5 mai 2010 1 commentaire
  • Hommage à quelques chef-d'œuvres de la littérature d'autrefois mais avant tout à Alice au pays des merveilles, un album à plusieurs niveaux de lecture qui propose un voyage aux allures de parcours du combattant, entre délire contrôlé et apprentissage de la vie en société.

Comme une sorte de jeu de l’oie très référencé, le songe de Siwel offre à la fois un périple débordant de rebondissements et de nombreuses allusions à quelques livres d’importance. A tel point que les auteurs (qui signent sous le pseudo commun Enfin Libre) en dressent la liste en fin d’album.
Soit donc la petite Siwel ( Lewis à l’envers, tiens tiens...) qui au hasard, au coin d’une rue, au détour d’une porte, tombe, tombe... Et découvre un, et même plusieurs mondes. De rencontres en dangers plus ou moins réels, Siwel n’aura de cesse que de trouver une sortie, s’émerveillant au fur et à mesure de la richesse des êtres croisés.

Touffu, au rythme soutenu, le songe de Siwel s’adresse aux jeunes ados et aux adultes possédant les références pour goûter les nombreux clins d’œil. Par exemple le lapinot de Trondheim (encore un Lewis...).
Si l’intrigue s’avère parfois difficile à suivre du fait de l’avalanche de décors et de personnages qui se bousculent dans le scénario, l’aspect ludique de la BD est indéniable.

Le dessin de David Barou, qui ne vise pas des prouesses graphiques, s’appuie avant tout sur le dynamisme et les couleurs d’ambiance, bien distinctes au fil du récit.

Avec une belle invitation à la lecture en clôture : La divine comédie, l’Ile au trésor, le Songe d’une nuit d’été... Le songe de Siwel - Philippe Renaut & David Barou - La boîte à bulles

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Cela fait plusieurs fois que je rencontre ce duo en dédicace. Leur technique est particulièrement originale pour obtenir au final un dessin très personnalisé.
    En plus, nous sentons qu’ils prennent un malin plaisir à mettre en scène la petite tranche de vie des lecteurs.

    Quant à leurs livres, je crois qu’ils en ont fait trois, Fluink, La Rumeur et celui-ci, ils sont vraiment étonnants !

    Répondre à ce message