Actua BD
Le site de référence pour la bande dessinée francophone





Les 48 heures de la BD : célébration d’une bande dessinée populaire
22 janvier 2013

Partager sur Facebook Citer sur votre blog Version imprimable de cet article Version imprimable

Les 48 heures de la BD : célébration d'une bande dessinée populaire

Les 5 et 6 avril 2013, huit labels, parmi les plus gros de la place (Bamboo, Casterman, Dargaud, Dupuis, Fluide Glacial, Grand Angle, Jungle, Le Lombard) offriront 100 000 bandes dessinées dans toute la France, dans le cadre d’un événement grand public, inspiré du Free Comic book Day aux États-Unis. Une fête qui veut faire la promotion d’une bande dessinée populaire et sans complexe.

Au départ, il y a ce constat : trois Français sur quatre sont lecteurs de BD. Leur lecture est aujourd’hui d’une grande diversité, favorisée par une offre qui dépasse, cette année encore, le cap des 5000 nouveautés, soit 35 millions d’albums qui portent sur 12% du marché du livre.

Le cinéma accompagne cette vitalité : entre 2011 et 2012, Astérix, Tintin, Les Schtroumpfs, Largo Winch, l’Elève Ducobu et Le Marsupilami ont fait des scores appréciables en salle, de même que sur le petit écran (Boule & Bill, Gaston, Titeuf, Marsu...)

En montant une opération de sampling auprès de plus de 500 librairies de BD, 100.000 bandes dessinées choisies dans le catalogue de 8 labels fameux (chacun apportant un titre), l’organisation des 48H de la BD parie sur une action qui devrait amener les lecteurs en librairie en dehors de la période des fêtes et de la fenêtre médiatique angoumoisine.

Les 48 heures de la BD : célébration d'une bande dessinée populaire
Une action inspirée par le "Free Comic Book Day" étasunien et le Gratis Comic Tag allemand. A gauche Antoine Ménard Directeur Marketing & développement commercial du Lombard et à droite, Moïse Kissous, patron de Jungle et président des 48H de la BD.

Une opération qui devrait durer 48 heures ("Pas davantage, sinon cela solliciterait trop les librairies", précise Moïse Kissous, le président de cette manifestation inter-éditeurs) mais pas seulement : les amateurs sont invités à aller chez leur libraire réserver leur exemplaire dans les 15 jours qui précèdent l’opération.

Une vitrophanie indique les points de vente partenaires, chacun d’eux recevant un kit de communication pour relayer l’évènement : poster & affichettes, prospectus, guide, etc. Deux semaines avant aussi, les Internautes pourront pré-réserver en ligne un album de leur choix dans la librairie la plus proche, dans la limite du quota qui lui sera attribué. Chacun de ces albums comportera huit pages supplémentaires qui présenteront les huit titres de la sélection, classés par genre (polar, humour...) pour les plus âgés, et par tranche d’âge pour les plus jeunes.

Ce ne sont pas des albums au rabais, des brochés publicitaires ou des petits formats, mais des vrais albums cartonnés -les fameux 48cc- qui marquent toute la spécificité de la bande dessinée franco-belge, dans une affirmation quasi-identitaire.

Ces 48hBD sont accompagnés d’actions organisées par les éditeurs en partenariat avec les librairies notamment au travers de rencontres/dédicaces avec les auteurs. Le programme complet des animations sera disponible mi-mars sur le site www.48hBD.com. Nous vous en reparlerons quand il sera actif.

JPEG - 29.7 ko
Le cartoonist Jul ("Silex in the City") est l’ambassadeur de la manifestation.

Un ensemble de médias partenaires (dont ActuaBD.com) accompagnent l’opération avec un parrain, Jul, qui portera l’oriflamme de la bande dessinée dans les grands médias.

Comment participer ? À partir du 22 mars (15 jours avant l’opération) sur www.48hBD.com, vous pourrez découvrir les huit titres proposés par les éditeurs. Vous pourrez y identifier le libraire partenaire le plus proche de votre domicile de même que les animations qu’il organise. Vous réservez votre album et vous allez ensuite le chercher pendant la fête.

Une action généreuse et volontaire, destinée à redonner un peu de peps au marché, en direction des points de vente, lesquels souffrent particulièrement ces temps-ci, en raison de la crise, de l’abondance de la production et de la concurrence des librairies en ligne.

Voici, d’ores et déjà, la liste des albums offerts :

- Pico Bogue - La Vie et moi - Par Dormal & Roque - Ed. Dargaud

- Le Royaume T1 : Anne - Par Féroumont - Ed. Dupuis

- Ernest & Rebecca T1 : Mon Copain est un microbe - Par Daléna & Bianco - Le Lombard

- Secrets de Girlz (compilation inédite) - Par Goupil-Dentlibu et Douyé - Ed. Jungle

- Pascal Brutal T1 : La Nouvelle Virilité - Par Riad Sattouf - Ed. Fluide Glacial

- Le Tueur T1 : Long Feu - Par jacamon & Matz - Ed. Casterman

- La Nouvelle Bande à Bamboo - Par Larbier/Cazenove/Roux/Sapin/Ramon/Richez - Ed Bamboo

- Sienna T1 – Université de Yale… Licence en crimes - Par Chetville/S.Deberg, Fimore - Ed. Grand Angle

Les 48H de la BD - 5 et 6 avril 2013

Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

5 Messages : Participez à la discussion

  • Pico Bogue, Secrets de Girlz , Pascal Brutal, La Bande à Bamboo, vous appelez ça des cadeaux ? C’est la bd poubelle qu’on trouve dans les supermarchés, à quoi sert Jul et la couv de Silex and the city si on ne l’offre pas dans l’opération (parce que Pico Bogue c’est vraiment nul).

    repondre message

    • Répondu par Thomas le 22 janvier 2013 à  20:04 :

      Et le tout, dans le plus pur anonymat. Bravo champion.

      repondre message

    • Répondu par Polo le 22 janvier 2013 à  21:52 :

      Une bande dessinée "populaire et sans complexe".
      Ça vous rappelle pas un parti politique ? :-)

      repondre message

  • Ces éditeurs sont vraiment sympas d’offrir des albums gratuitement aux amateurs ; ce sont des tomes 1 (à part le Pico Bogue !), donc en cas d’intéret du lecteur curieux, cela pourra susciter l’achat ultérieur de toute la série. Une question toutefois ; un même collectionneur peut-il s’inscrire pour plusieurs livres chez le même libraire, ou ne peut-il recevoir qu’un livre en tout et pour tout ?

    repondre message

  • Belle initiative, mais dommage que toutes les librairies (en province, du moins) avaient déjà épuisé leur stock de B.D. le vendredi en fin de matinée....Sympa pour les enfants qui ont sagement attendu le samedi matin, après le collège ou le lycée, pour aller chercher leur petit cadeau : PLUS RIEN POUR EUX !

    Dorénavant, appelez cette opération : les 4 heures de la BD !

    repondre message





Commande Albums - Qui sommes-nous ? - Rédaction - Conditions d'utilisation - Régie - Site réalisé avec SPIP