"Les Petites Victoires" de Yvon Roy : un chant vibrant de réconfort pour l’autisme

11 mai 2017 3 commentaires
  • Marc et Chloé, un jeune couple moderne et sympathique vit une histoire classique et ordinaire : rencontre, amour fou, installation puis... naissance du premier enfant.

Mais, au fil des mois, ils constatent un trouble, une attitude singulière chez le jeune garçon. Le comportement du petit Olivier les interpelle, ils consultent psychologues et pédiatres pour apprendre que leur petit garçon est autiste.

À partir de cet instant, la vie de Marc et de sa compagne bascule. Après l’acceptation douloureuse et difficile de ce handicap, c’est un combat opiniâtre et quotidien que le jeune couple va devoir mener, chaque instant. En dépit de l’incompréhension des proches ou de l’administration et les échecs dont certains conduiront à la séparation des parents, ils poursuivent le combat contre la maladie. Engrangeant au fur et à mesure, de petites victoires, ils parviendront à instaurer un dialogue minimal et fragile, qui aidera le petit Olivier à sortir de sa bulle. On suit avec émotion et intérêt le parcours d’espoir et d’espérance de ce père décidé à lutter, à sa façon, contre le fatalisme et la maladie.

"Les Petites Victoires" de Yvon Roy : un chant vibrant de réconfort pour l'autisme

« Je ne suis pas autiste ! » La récente réponse à un journaliste de la part d’un candidat à l’élection présidentielle témoigne de l’image péjorative encore associée à un handicap qui touche près d’un demi-million de personnes en France. En s’attaquant à un sujet aussi difficile et aussi sensible, l’auteur québécois Yvon Roy, déjà remarqué pour son adaptation du roman Agaguk (Vent d’Ouest) prenait le risque de tomber dans le pathos ou la chronique clinique ennuyeuse. La chronique, largement autobiographique de l’itinéraire de Marc s’attache à nous décrire de l’intérieur le ressenti, les doutes, les périodes de découragement et les « petites victoires » de ce qui relève souvent d’un véritable sacerdoce.

Sans complaisance, mais avec tact et pudeur, Yvan Roy décrit avec efficacité et sobriété le cheminement des deux parents face au handicap du jeune garçon. Ce n’est pas la première fois que la BD aborde le thème du handicap ; des albums comme Quelques jours ensemble de Fanny Montgermont & Alcante (Aire libre –Dupuis), Différence invisible de Julie Dachez, chez Delcourt ou plus récemment Arhur ou la vie de château de Griot et Nsangata (Des ronds dans l’O) ont déjà ouvert la voie.

Avec le format roman graphique, les éditions Rue de Sèvres offre une visibilité particulière du phénomène, plus intimiste, associant biographie et réalisme, soutenue par une narration captivante. Le ton vif et nerveux du graphisme, bien qu’assez typique de ce genre de récit n’exclut ni sensibilité, ni crédibilité. Il accompagne avec efficacité la fluidité de cette tranche de vie dynamique et attachante. Ce choix éditorial offre des accents de sincérité et d’authenticité qui rendent la lecture du livre facile, passionnante et au final très instructive.

Dans une généreuse postface, Régis Loisel confie son enthousiasme et son émotion ressentie à la lecture du livre d’Yvon Roy, qui ne pouvait sûrement pas imaginer caution plus élogieuse. Il est vrai que ce récit touche d’abord et surtout par son caractère authentique, son aspect brut et les portraits particulièrement justes et crédibles.

Et si une modeste histoire dessinée pouvait changer les mentalités ?

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

"Les Petites Victoires" de Yvon Roy - Editions Rue de Sèvres

Commander cet ouvrage chez Amazon ou à la FNAC

© Illustrations Yvon Roy – Éditions Rue de Sèvres 2017

 
Participez à la discussion
3 Messages :