Les Schtroumpfs utilisés par l’Unicef dans une campagne choc

11 novembre 2005 3 commentaires
  • Le dessin animé commence comme tous les autres: par les images idylliques du village des Schtroumpfs et la traditionnelle danse des petits lutins bleus créés par Peyo. Soudain, du ciel tombent des bombes, qui détruisent tout et tuent tout le monde. Sauf le bébé Schtroumpf, épargné par les bombes, mais qui se retrouve, seul, au milieu des cadavres et des décombres. Tel est le résumé d'un épisode inédit des dessins animés des Schtroumpfs, que ne verront pas les enfants. Et pour cause!

Réalisé au profit de l’UNICEF pour lancer sa campagne "Laissez les enfants en paix !" (jusqu’au 30 avril. Informations sur le site de l’Unicef, ce spot, court mais impressionnant, a été diffusé sur les télévisions belges, en français et en néerlandais, uniquement en soirée. En effet, l’UNICEF ne tenait pas à traumatiser les enfants en le diffusant à des heures où ils auraient pu le voir.

Le but est véritablement de choquer, et le spot atteint son but. L’ironie de ce choix, c’est que l’UNICEF ne parvenait pas à monopoliser l’opinion en montrant des images de la réalité, pourtant effroyables, et a dû se rabattre sur l’un des symboles imaginaires du monde de l’enfance pour frapper les consciences.

Les Schtroumpfs utilisés par l'Unicef dans une campagne choc

" En lançant la campagne « Laissez les enfants en paix », UNICEF Belgique poursuit deux objectifs, explique l’organisme :
- Sensibiliser la population et les autorités à la situation spécifique des enfants dans les conflits armés
- Récolter des fonds pour financer les projets de l’UNICEF en leur faveur, tout spécialement au Burundi.

Il n’est pas dans les habitudes d’UNICEF Belgique de vouloir choquer. Pourtant, cette fois, devant l’ampleur des dégâts causés aux enfants, l’ONG n’a pas hésité à toucher le public adulte dans ses convictions les mieux ancrées.

A l’image de la désintégration du monde des enfants pris dans la guerre, UNICEF Belgique va s’attaquer de front aux symboles de nos enfances insouciantes et douillettes. Les Schtroumpfs, ces fameux lutins bleus créés par Peyo seront les premiers à voir voir leur monde d’insouciance dévasté par la guerre, un fléau bien plus grave que le sinistre Gargamel. Cette campagne étonnera et fera mal. Peut-être aidera-t-elle aussi à mieux comprendre et incitera-t-elle à agir concrètement en versant un don pour les enfants du Burundi et des autres conflits."

Un premier effet de ce spot a été... de faire parler de lui dans le monde entier. Comme le montre le site "Inside The USA", il a même déchaîné la fureur des blogs conservateurs américains, favorables à la guerre, qui estiment que, finalement, les Schtroumpfs, sales communistes, n’ont que ce qu’ils méritent.

Impossible de visionner ce spot sur le site de l’UNICEF, qui n’en a pas obtenu le droit de la part de la société détentrice des droits des Schtroumpfs, IMPS. "Mais nous ne sommes pas responsables des diffusions éventuelles sur des sites non-contrôlés", precise le porte-parole de l’UNICEF. Effectivement, il est possible de trouver une version muette et de médiocre qualité extraite du journal de RTL-TVI, et une autre, en néerlandais, sur le site Adland, extraite du site de VRT Nieuws

Documents

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le site de la campagne de l’UNICEF

L’affiche de la campagne :

Les Schtroumpfs, créés par le génial Peyo, sont sous © I.M.P.S.

Documents à télécharger:
 
Participez à la discussion
3 Messages :