Actua BD
Le site de référence pour la bande dessinée francophone





Les conversations d’un dessinateur avec un photographe
28 décembre 2009

Partager sur Facebook Citer sur votre blog Version imprimable de cet article Version imprimable

Les conversations d'un dessinateur avec un photographe

Décédé inopinément en 2007, Didier Lefèvre était un héros moderne. Les lecteurs de BD s’en sont rendu compte en lisant les trois albums du Photographe, qu’il réalisa en collaboration avec Emmanuel Guibert et Frédéric Lemercier. Épris de l’Afghanistan, ce photo-journaliste avait ramené des tonnes de clichés de ce pays au centre de toutes les turbulences récentes de la politique mondiale. Il parcourut aussi d’autres contrées. Un magnifique livre d’entretiens et de photographies vient de lui être consacré aux éditions Dupuis.

Les conversations d'un dessinateur avec un photographe
Didier Lefèvre, vu par Emmanuel Guibert
© Guibert - Lefèvre - Lemercier - Dupuis

Voisins de palier depuis 1978, Emmanuel Guibert et Didier Lefèvre se saluaient d’un poli bonjour, entamaient une brève conversation sur leurs métiers respectifs, mais sans aller plus loin. Le temps filait, Guibert décida qu’il était stupide de passer à côté d’une belle amitié qui ne demandait qu’à s’épanouir. Alors, à son initiative, les deux hommes commencèrent à s’inviter chez l’un, chez l’autre. Un après-midi, Didier raconta à Emmanuel son premier voyage en Afghanistan. Le dessinateur fut subjugué par l’aventure de ce photographe qui accompagnait une équipe de Médecins sans Frontières. La suite, les lecteurs la connaissent : trois bandes dessinées exceptionnelles mêlant dessin et photos dans les montagnes du Pakistan et de l’Afghanistan.

Conversations avec le Photographe, récemment paru chez Dupuis / Aire Libre, propose de découvrir la genèse du projet dans de passionnants entretiens entre les deux auteurs. À la lecture de ces pages, on a l’impression de s’attabler avec eux et d’écouter leur discussion.

JPEG - 49.9 ko
Ethiopie, 1985.
© Didier Lefèvre / IMAGESANDCO.COM
JPEG - 41.3 ko
Colombie, collège de Lérida, novembre 1985. Réfugiée d’Armero.
© Didier Lefèvre / IMAGESANDCO.COM

Autour de planches contact, Guibert et Lefèvre imaginent que cette histoire doit être connue du plus grand nombre. Ils décident de réaliser deux ouvrages en parallèle : une série de bande dessinée et un beau livre regroupant des photos de six voyages en Afghanistan commentés par Lefèvre [1].

C’est un dialogue de vieux copains. Emmanuel multiple les questions, il est curieux de connaître plus avant le métier de photo-journaliste. Didier est plus posé, même s’il ne manque pas d’humour, il se fait didactique. C’est la richesse de ce livre d’entretiens, il ne s’agit pas d’un livre de spécialistes. Guibert, comme le lecteur, est avide de connaître le métier de photographe : son éthique, sa pratique, ses difficultés, son histoire. Il y a des digressions, des éclats de rire,…

La lecture de la conversation entre ces deux amis amuse, intrigue, apprend. On retient de belles phrases, comme celle-ci : « Bien photographier, c’est simplement s’améliorer humainement ». On referme le livre et son portfolio, en ayant goûté à la complicité évidente entre les deux hommes.

Aujourd’hui, Emmanuel Guibert poursuit un projet qu’il avait évoqué avec Didier Lefèvre. On le retrouve dans les pages de la revue XXI avec une série intitulée Des Nouvelles d’Alain. Un feuilleton où les reportages du photographe Alain Keler sur les minorités ethniques de l’est de l’Europe sont racontés en photographies et en dessins. Perpétuant ainsi les conversations entamées avec Didier Lefèvre.

JPEG - 49.3 ko
Afghanistan, Kaboul, novembre 1996.
© Didier Lefèvre / IMAGESANDCO.COM

Toutes les photographies illustrant cet article sont © Didier Lefèvre / IMAGESANDCO.COM et ©Succession Didier Lefèvre 2009

Commander ce livre sur Amazon ou à la FNAC

Guibert, Lefèvre et Lemercier, sur ActuaBD, ce sont aussi des chroniques, des actualités et des entretiens :

> Le Photographe T1, T2, T3 et édition intégrale

> Décès du « Photographe » Didier Lefèvre

> « Dans notre récit, le vécu est le vecteur de compréhension », entretien en février 2006


[1Voyages en Afghanistan. Le Pays des citrons doux et des oranges amères. Jadis aux Editions Ouest-France. Désormais épuisé.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Un commentaire ?





Commande Albums - Qui sommes-nous ? - Rédaction - Conditions d'utilisation - Régie - Site réalisé avec SPIP