Japan Expo 2018 : Les jeux vidéo

7 juillet 2018 0 commentaire
  • À la Japan Expo, une très large place est accordée à un pan incontournable de l'influence culturelle japonaise actuelle dans le monde : les jeux vidéo. Cette édition 2018 de la convention ne fait pas exception, les habitués et les nouveaux venus retrouveront donc dans l'aile droite de la convention les différents stands consacrés à l'univers vidéoludique.

Quoique... Au contraire des années précédentes, on retrouve davantage de bornes présentant des jeux vidéo adaptés de mangas ou d’animes, sortis ou à venir, sur les stands des éditeurs qui publient ou éditent ces œuvres originales.

C’est ainsi que l’on s’étonne de l’absence, à nos yeux, d’un stand Namco-Bandai, éditeur leader dans les jeux vidéo adaptant des succès issus de mangas ou d’animes. En revanche, on retrouve les jeux de l’éditeur disséminés un peu partout dans le salon.

Autant l’avouer, les principaux stands à dégainer des nouveautés qui ont attiré notre attention sont ceux des éditeurs Square-Enix et de Nintendo, mais nous n’avons malheureusement pas fondamentalement relevé un jeu-phare dédié à un manga ou un anime du moment.

Par exemple, le jeu de combat Dragon Ball FighterZ est désormais mis en avant dans la convention dans sa version Switch à venir en septembre, soit... huit mois après sa sortie initiale sur d’autres supports ; d’où l’absence de véritable surprise.

De même, la licence Naruto brille par l’absence du jeu de combat à venir consacré à sa suite Boruto et on déplore carrément pour la licence One Piece la présentation d’un quelconque jeu à venir sur consoles.

Qu’écrire, si ce n’est que nous sommes déçus de ne pas avoir pu mettre la main sur Jump Force, un jeu de combat à venir qui réunira toutes les gloires passées et présentes du magazine de publication éponyme (comme les héros des licences précédemment citées).

Japan Expo 2018 : Les jeux vidéo
Une keyblade géante trône sur le stand de Kingdom Hearts III.

Nous avons pu en revanche mettre la main sur une démonstration de Kingdom Hearts III, véritable point d’attraction du salon qui met en scène une rencontre entre les univers des films Disney et celui des jeux Final Fantasy.

Deux mondes sont proposés aux visiteurs : l’Olympe du film Hercule et la boîte à jouets du film Toy Story. Autant l’avouer, si le gameplay est sans surprise car hérité des opus précédents, c’est la partie graphique qui nous a asséné une claque : face à l’adaptation de Toy Story, ce sont des modèles équivalents à ceux des films que nous avons retrouvé et cette précision d’orfèvre renforce l’immersion dans le jeu. Cette démonstration nous a férocement convaincu d’attendre le jeu pour janvier 2019 prochain.

Un jeu de cartes consacré à Final Fantasy, à conseiller aux fans.

Du côté de Nintendo, c’est surtout le prochain Smash Bros. Ultimate qui a attiré notre attention : véritable best of de la série, la qualité graphique et le dynamisme affichés à l’écran peuvent rassurer les joueurs qui attendent cette nouvelle itération. Malheureusement, au contraire du précédent stand, l’affluence des visiteurs ne nous a pas permis de prendre manette en main le titre ; preuve s’il en est de l’attraction que le titre exerce sur de nombreux visiteurs. Que ce soit pour Kingdom Hearts III et Smash Bros. Ultimate, il faudra s’armer de patience si vous souhaitez essayer ces titres : notre conseil, arriver dès l’ouverture de la convention pour être sûr d’avoir un temps d’attente restreint.

Smash Bros. Ultimate expose sa galerie de personnages emblématiques.
Un public nourri attend de mettre la main sur Smash Bros. Ultimate.
Nintendo continue de grossir les rangs de sa collection de figurines connectées.

En revanche, les stands pour les jeux vidéo rétro à proximité sont bien plus accessibles et toujours aussi savoureux à parcourir. Notons d’ailleurs que cette année, l’association MO5 a décidé de présenter une rétrospective consacrée à la série Tomb Raider, une exposition qui nous n’en doutons pas saura réveiller chez de nombreux visiteurs de lointains souvenirs.

Une SNES et le jeu Aladdin de Capcom, beaucoup de souvenirs en perspective...
Une rétrospective Tomb Raider est proposée aux visiteurs.

Une nouvelle fois, le bilan vidéoludique de cette nouvelle Japan Expo est convenable, mais pas enthousiasmant non plus ; l’absence d’une Masterclass de Nintendo n’aidant pas cette année à faire monter les enjeux. Nous ne doutons toutefois pas que les visiteurs intéressés sauront trouver leur intérêt au détour des différentes allées.

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?