Lewis Trondheim et L’Association redonnent vie à Lapinot... et se mettent au 48cc !

29 juin 2017 1 commentaire
  • Pendant que certains se demandent pourquoi les héros ne meurent jamais, Lewis Trondheim et L'Association font revivre Lapinot, disparu dans un tragique accident voici treize ans. Inaugurant "Les nouvelles aventures de Lapinot", "Un monde un peu meilleur" paraîtra fin août : de quoi ravir les lecteurs de Lewis Trondheim... et surprendre ceux de L'Association, qui pour la première fois éditera un album "48 pages, cartonné et en couleur".

Il n’est pas si fréquent qu’un auteur mette fin à la vie d’un de ses héros lorsqu’il est populaire. Au contraire, ces dernières années nous ont montré que la tendance était plutôt à la survie - voire à la survivance, quitte à employer les grands moyens pour maintenir en vie artificielle les plus âgés des personnages de papier. Pas de loi Leonetti en bande dessinée ! Lucky Luke, Astérix, Spirou, Blake et Mortimer... il n’y a guère que Tintin qui se refuse encore à la magie de l’éternelle jeunesse.

Mais ne confondons pas tout ! Lapinot, lui, était doublement décédé - si l’on nous permet cette redondance. Non seulement son créateur, Lewis Trondheim, l’avait laissé choir, sans doute un peu par lassitude, surtout accaparé par mille autres projets. Mais il l’avait même assassiné ! Organisant un machiavélique accident de voiture, point d’orgue de la tragi-comédie La Vie comme elle vient (Dargaud, 2004), il avait ôté tout espoir de voir se poursuivre "Les Formidables Aventures de Lapinot". Du moins en théorie.

C’était cependant sans compter sur les hasards de l’existence et les envies du créateur. Celui-ci, d’ailleurs, est bien conscient que son héros est un personnage de bande dessinée. Il n’est donc pas question de résurrection. Lapinot est mort et enterré, et ses os doivent à ce jour être blanchis. Mais le héros chaussant du 88 a l’habitude de passer d’un univers à un autre. Outre quelques aventures dans notre monde contemporain, il s’est ainsi promené, entre autres, au Far-West (Blacktown, Dargaud, 1995) après avoir traversé un Moyen Age fantastique dans Mildiou (Le Seuil, 1995, réédition à L’Association, 2017). Par conséquent, Lewis Trondheim l’affirme lui-même, Lapinot "peut très bien réapparaître dans un univers contemporain où il ne serait pas mort".

Lapinot et ses compagnons sont anthropomorphes, certes, mais surtout polymorphes. Né au début des années 1990 déjà à L’Association - ce qui rend son retour chez cet éditeur finalement assez logique - avec Un intérieur d’artiste (1991) et le plus connu Lapinot et les Carottes de Patagonie (1992), le personnage aux grandes oreilles s’est transformé en Galopinot (avec Mattt Konture, L’Association, 1998) en parallèle de ses "Formidables Aventures" (dix épisodes chez Dargaud dans la collection Poisson Pilote) qui se sont parfois déroulées sans lui (quatre épisodes également chez Dargaud). Mais malgré de multiples apparitions dans des dédicaces ou même dans l’ouvrage Désœuvré (L’Association, 2005), Lapinot n’avait plus vécu de véritable aventure depuis 2004.

Lewis Trondheim et L'Association redonnent vie à Lapinot... et se mettent au 48cc !
Un monde un peu meilleur - planche 1 © Lewis Trondheim / L’Association 2017
Un monde un peu meilleur - planche 2 © Lewis Trondheim / L’Association 2017

Lapinot, mais aussi Nadia, Richard, Titi... sont donc de retour pour une aventure contemporaine, où il sera question (parution fin août !) d’aura, sorte d’émanation psychique accompagnant chaque personnage. Nous retrouverons la verve de Richard et la sagesse de Lapinot, le tout teinté d’humour plus ou moins noir contrastant avec les couleurs de Brigitte Findakly.

Un monde un peu meilleur - Couverture de l’édition luxe © Lewis Trondheim / L’Association 2017

Lewis Trondheim maîtrise-t-il toujours autant le savant mélange de légèreté et de gravité typique de la série ? Réponse au mois d’août, quand nous aurons lu d’un peu plus près ce nouvel opus lapinesque. Les lecteurs les plus fanatiques pourront d’ailleurs se faire plaisir avec une édition "luxe", au tirage limité et comportant un cahier spécial de seize pages, voire avec une édition "super luxe", assez onéreuse (500 euros tout de même), au tirage numéroté, signé et limité à cent exemplaires. Une édition "super luxe" à la couverture entièrement blanche, destinée à accueillir une dédicace de Brigitte Findakly et Lewis Trondheim, qui seront présents à Paris fin août et à Bruxelles début septembre pour la Fête de la BD.

Cette parution est aussi l’occasion pour L’Association de lancer une nouvelle collection, sobrement intitulée "48cc". Une collection d’albums au format "48 pages cartonné couleur" ? Eh oui ! Contre toute attente, qu’il s’agisse de faire un clin d’œil à sa propre histoire ou un pied de nez au monde de l’édition de bande dessinée, L’Association se réapproprie un format contre lequel elle s’est en partie construite. JC Menu, grand pourfendeur de ce carcan dans les années 1990 et 2000, ne renierait probablement pas cette pirouette, lui qui fut un grand lecteur d’albums "classiques", comme il le raconte lui-même dans son récent Krollebitches (Les Impressions nouvelles, 2017).

Il faut dire que les formats privilégiés par L’Association, usant du noir et blanc, d’une pagination variable et de dimensions propres à valoriser le roman graphique, ont été depuis quelques années recyclés - standardisés à leur tour ? - par les éditeurs mainstream. Les fondateurs de L’Association, Jean-Christophe Menu, Lewis Trondheim, David B., Mattt Konture, Patrice Killoffer, Stanislas et Mokeït, ne sont d’ailleurs pas pour rien dans cette évolution. Ainsi, Lewis Trondheim a-t-il initié la collection Shampoing, chez Delcourt, dont le format rappelle évidemment ceux appréciés par les éditeurs alternatifs. Les incursions de JC Menu chez Fluide Glacial, dorénavant aux mains de Bamboo, confirment cette tendance : il n’y a plus aujourd’hui de format dont l’apanage irait aux uns ou aux autres.

Le retour d’un héros qu’on pensait définitivement au repos. Une collection 48cc chez un éditeur qui s’était toujours refusé jusque-là à respecter les canons de la bande dessinée. Lewis Trondheim et L’Association semblent avoir décidé en 2017 de brouiller les pistes. Si cela permet à l’auteur de renouveler sa créativité, à la maison d’édition de poursuivre son aventure et au lecteur de se faire plaisir, alors pourquoi pas !

Un monde un peu meilleur - Couverture de l’édition standard © Lewis Trondheim / L’Association 2017

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Les nouvelles aventures de Lapinot - Tome 1 : Un monde un peu meilleur - scénario & dessin de Lewis Trondheim, couleurs de Brigitte Findakly - collection 48cc - 22,7 x 29,8 cm - 48 pages en quadrochromie - parution le 21 août 2017 - commander l’édition standard chez Amazon ou à la FNAC.

Edition reliée & toilée avec couverture dédiée - 64 pages en quadrichromie (dont un cahier spécial de 16 pages) - tirage limité & numéroté à 888 exemplaires - commander l’édition "luxe" chez Amazon ou à la FNAC.

Edition reliée & toilée avec couverture blanche (à faire dédicacer par l’auteur et la coloriste) - 64 pages en quadrichromie (dont un cahier spécial de 16 pages) - tirage limité à 100 exemplaires numérotés & signés - commander l’édition "super luxe" à la FNAC.

Les albums de la collection 48cc (21,3 x 27,9 cm) seront imprimés en quadrichromie sur du papier Condat Mat 130 grammes et reliés. La couverture sera imprimée sur un papier Condat Mat 130 grammes recouvrant un carton de 2,4 mm, pelliculage mat.

Consulter le site de l’auteur.

A propos de Lapinot, lire également sur ActuaBD :
- Lapinot chez Dupuis ? & L’accélérateur Atomique - Les Formidables Aventures de Lapinot T9 – Trondheim – Dargaud
- Le retour de Lapinot ? & Déjà la fin du retour de Lapinot ?
- Les Formidables Aventures sans Lapinot continuent ! & La nouvelle aventure de Lapinot sans Lapinot prépubliée dans Spirou !
- Mildiou (nouvelle édition) - Par Lewis Trondheim - L’Association

 
Participez à la discussion
1 Message :