Mighty Thor T.1 – Par Jason Aaron, Russell Dauterman & Jorge Molina – Panini Comics

19 juin 2017 0 commentaire
  • En 2014, le visage de l'univers Marvel a changé : une femme s'est montrée digne de soulever le marteau Mjolnir et est ainsi devenue la nouvelle déesse du tonnerre du nom de Thor. Le haut du panier des séries Marvel de ces dernières années, signé par le scénariste-star Jason Aaron.

Depuis 2012, le scénariste Jason Aaron s’est imposé jusqu’à nos jours comme l’un des auteurs les plus marquants des aventures du dieu Thor. Ayant surpris par l’excellente qualité de sa première série Thor : God of Thunder (où il mariait notamment le passé, le présent et le lointain futur du personnage), le scénariste récidive en 2014 en lançant une nouvelle série avec un nouveau personnage central inattendu : le dieu du tonnerre est désormais une déesse !

En effet, après son crossover Original Sin (2014) qui avait poussé nombre de personnages de l’univers Marvel à découvrir des vérités cachées souvent détonantes les concernant, Thor est devenu subitement incapable de soulever son marteau Mjolnir ; signifiant que le fils d’Odin n’était plus digne de le soulever. Il aura suffit d’un murmure d’un Nick Fury dément (mais désormais au courant de tous les petits secrets de tout le monde) au dieu du tonnerre pour lui faire perdre sa qualité : l’univers continue toutefois de vivre et nécessite un nouveau protecteur ! Alors que la Terre est attaquée par les géants des glaces, la question se pose d’autant plus que son habituel protecteur n’est plus en état de servir... Sans crier gare, Mjolnir a choisi un nouveau dieu du tonnerre : une déesse !

Mighty Thor T.1 – Par Jason Aaron, Russell Dauterman & Jorge Molina – Panini Comics
Sur la face cachée de la Lune, Mjolnir a choisi une nouvelle héroïne pour le brandir !
© Marvel

La nouvelle Thor, dont l’identité est inconnue, investit donc le cercle des super-héros et vole au secours des Terriens, plus précisément ceux de l’infâme conglomérat ROXXON [1] qui semble détenir quelque chose que les géants des glaces convoitent. Novice avec ses nouveaux pouvoirs, Thor va devoir aussi affronter les stéréotypes : ayant appris la déchéance du fils d’Odin, ses ennemis se sentent libres d’agir comme jamais et se moquent d’une femme qui aurait pris sa place ! Face à ce sexisme manifeste de ses ennemis, Thor va mettre les points sur les i à grands coups de Mjolnir...

Peut-être davantage que féministe, la série se veut une dénonciation du patriarcat : les hommes ont ici souvent une attitude condescendante envers Thor parce qu’elle est une femme (avant souvent de se prendre eux-mêmes une raclée) et le royaume divin d’Asgard dévisse car le père-de-toutes-choses, Odin, a repris le trône à la mère-de-toutes-choses, Freyja, et souhaite manifestement revenir « au bon vieux temps » de la monarchie absolue que fut la sienne auparavant... Avec le talent d’écriture de Jason Aaron, ces différentes intrigues ou interactions donnent un caractère savoureux à la série, qui est là pour redistribuer les cartes et les valeurs au sein de l’univers Marvel voire faire écho aux mouvements d’idées qui progressent dans nos sociétés contemporaines.

Une série Thor, c’est la promesse d’un grand spectacle et cet album ne déroge pas à la règle. Jason Aaron réinvente le dieu du tonnerre en donnant à la déesse Thor de nouvelles aptitudes : si le fils d’Odin utilisait le marteau comme d’un prolongement brut de son bras, Thor fait elle équipe avec Mjolnir qui semble plus que jamais doué de sa propre volonté et ce dernier le rend bien à sa nouvelle propriétaire en virevoltant comme jamais pour abattre ses ennemis.

Amputé de son bras gauche et de Mjolnir, Odinson n’est pas dans les meilleures dispositions possibles pour rencontrer la nouvelle Thor.
© Marvel

Ensuite, la promesse d’une série de Jason Aaron, c’est la qualité d’écriture des personnages : là encore, le scénariste fait mouche entre innovation et respect de l’héritage des personnages. La nouvelle Thor est déjà attachante pour ses surprises, ses engagements et son combat contre un monde qui n’accepte pas le changement ; on veut promet d’avance que vous serez encore davantage conquis par le personnage quand vous connaîtrez son identité. Le fils d’Odin, qui prend le nom d’Odinson et non plus de Thor, continue quant à lui d’être excellemment traité par le scénariste (pour ses doutes, sa colère) ; tout comme l’univers qui l’accompagne (alliés comme ennemis, ces derniers semblant plus efficaces dans leurs macabres plans). Mention spéciale aussi à Odin, véritable tête-à-claques régressiste qui promet de donner énormément de fil à retordre à la nouvelle déesse du tonnerre !

Si on ajoute à l’ensemble les sublimes planches de Russell Dauterman (notamment celles où Thor et Odinson sont jetés dans le feu de l’action), cet album qui inaugure la série Mighty Thor est un définitivement un incontournable tout Comics confondus de ces dernières années. C’est très bien écrit, c’est innovant, c’est divertissant, ça fait réfléchir... Amateurs comme nouveaux lecteurs, n’hésitez pas à découvrir la nouvelle déesse du tonnerre Thor !

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Mighty Thor | La Déesse du tonnerre. Par Jason Aaron (scénario), Russell Dauterman et Jorge Molina (dessins). Traduction de Makma/Mathieu Auverdin. Panini Comics, collection Marvel NOW ! Sortie le 3 mai 2017. 128 pages. 14,95 euros.

Commander ce livre chez Amazon
Commander ce livre à la FNAC

[1Une entreprise transnationale sans scrupule qui s’enrichit en exploitant l’environnement et les hommes sur Terre... et qui ambitionne de faire de même ailleurs ! À noter, son PDG est aussi un minotaure psychopathe qui déteste particulièrement les dieux du tonnerre nordiques...

  Un commentaire ?