Miss pas touche T3 : Le Prince charmant – Hubert & Kerascoët – Dargaud Poisson Pilote

17 septembre 2008 0 commentaire
  • Ce deuxième volet des aventures de Miss Pas Touche change de tonalité. La « Rouletabille des bordels » passe du demi-monde au grand monde, et tombe amoureuse d’un client aussi séduisant qu’intriguant. L’aventure n’en sera que plus compliquée.

Après avoir essayé d’échapper à sa condition, Blanche, la vierge prostituée, la « Miss Pas Touche » qui défend sa vertu à coups de cravache a peut-être trouvé le moyen de sortir de l’ornière. Elle reçoit un jour un client qui lui demande de… ne rien faire, sinon de s’amuser avec lui en passant l’après-midi aux courses à Longchamps ou à faire du canot au bois de Boulogne. Un homme qui se comporte en vrai gentleman, qui lui offre des bijoux et des robes de haute couture, et qui même s’affiche avec une demi-mondaine sans même en avoir honte peut-il être normal ?

Blanche est d’autant plus intriguée qu’il est joli garçon. Quel est son secret ? Pourquoi s’intéresse-t-il à elle ? Cette situation ne manque pas de bouleverser sa situation. Dans la maison close qui l’héberge d’abord, où l’on se demande où cette aventure va la mener ; dans la relation avec sa maman ensuite qui surgit de nulle part, mais dont on comprend tout le parti qu’elle entend tirer du jeune homme de la haute qui s’intéresse à sa fille.

Documenté, solidement chevillé, le scénario de Hubert (également l’auteur des couleurs) est très bien servi par le crayon facétieux des Kerascoët (pseudonyme commun de Marie Pommepuy et Sébastien Cossey) maniant avec talent un trait simple capable de passer sans heurt du drame social à la romance. Cette chronique des années folles, déjà nommée au Forum International Cinéma et Littérature de Monaco vient d’être sélectionnée pour le Gang des Talents soutenus par la Caisse d’Épargne.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?