"Nas, poids plume" : des albums généreux et profonds - Par Ismaël Meziane - Glénat

19 décembre 2017 2 commentaires
  • Un album jeunesse qui propose un double niveau de lecture, il n'y en a pas tant. Pourtant, au premier abord, "Nas" n'est que l'histoire d'un jeune garçon qui cherche à se faire une place dans son monde. Il serait dommage de s'arrêter là.

Nous nous étions déjà fait l’écho de cette série lors de la sortie du premier tome, L’école de la vie.

"Nas, poids plume" : des albums généreux et profonds - Par Ismaël Meziane - Glénat

Nassim, alias Nas, évolue dans le quotidien réaliste d’une banlieue ordinaire. Face aux petits comme aux gros soucis, il peut compter sur sa famille, ses copains, et sur la boxe, une école de la vie et du respect. La boxe est un fil rouge. Elle canalise Nas et ses amis mais illustre le propos davantage qu’elle n’est au cœur du scénario. Et c’est bien le principe de cette série : il n’y a pas de méchants, seulement des êtres humains qui se battent contre un quotidien parfois difficile.

Une maman qui essaie d’élever seule son fils du mieux qu’elle peut, un oncle qui a le cœur gros comme ça mais qui a du mal à trouver du travail et avec qui les filles "préfèrent rester amies", et d’autres personnages tout aussi attachants mais parfois à la dérive. C’est donc une série qui va bien au-delà de la simple histoire d’un enfant qui apprend la boxe pour ne plus être embêté par les grands.

Dans ce troisième tome, Nas est confronté au plus grand drame qu’il ait connu : la mort de son grand-père, qu’il adore (c’est lui qui, dans le premier tome, lui permettra de commencer la boxe, contre l’avis de sa mère). Il se renferme sur lui-même alors qu’il doit préparer un combat difficile, au plus mauvais moment. Sans pathos, l’auteur met son héros face à cette épreuve et lui donne le moyen de la surmonter. C’est un album très sensible et juste sur un sujet ô combien difficile.

Ainsi, Ismaël Meziane développe une histoire à son image : généreuse, sensible et réaliste. Derrière l’histoire de ce garçon, il délivre avant tout un message humaniste et universel.

(c) Ismaël Meziane

(par Jérôme BLACHON)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Commander Nas, poids plume T1 L’école de la vie chez Amazon ou à la FNAC.

Commander Nas, poids plume T2 Demain c’est loin chez Amazon ou à la FNAC.

Commander Nas, poids plume T3 L’enfant seul à la FNAC.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Une question sur votre article. Les enfants trouvent dans cette BD du contenu qui les intéresse (des problèmes et des aventures d’enfants), et les adultes y trouvent aussi du contenu qui les intéresse (des problèmes d’adultes, de société). Est-ce cela que vous appelez un double niveau de lecture ?
    Les fameux deux niveaux de lecture, je ne sais pas si tout le monde utilise cette expression de la même façon et je m’y perds un peu.
    En tout cas votre article a piqué mon intérêt, une BD à lire.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Jérôme Blachon le 22 décembre 2017 à  10:44 :

      Oui, c’est bien dans ce sens que le "double niveau de lecture" a été employé. Effectivement, cette expression peut avoir plusieurs sens. "Nas" est une série à découvrir et le dernier tome n’est pas le moins intéressant. Il faut dépasser le dessin et la mise en couleur qui ne plaisent pas toujours, en tous cas aux parents.

      Répondre à ce message