Nicolas Forsans (éditeur chez Glénat) : "Ce nouveau magazine SuperTchô ! reflète parfaitement "l’esprit" de la collection et des auteurs".

27 juin 2018 0 commentaire
  • Voici cinq ans que {Tchô!}, le mensuel jeunesse de Glénat, avait tiré sa révérence. Terminé les prépublications de {Titeuf}, {Lou} et autres {Captain Biceps}. C'était peut-être un arrêt pour mieux repartir avec la parution de {SuperTchô!}, nouvelle formule dopée aux vitamines et aux nouveaux comme aux anciens héros de la famille du blondinet à la houppette démesurée. Rencontre avec Nicolas Forsans qui gère cette renaissance chez Glénat.

Pouvez-vous nous décrire le parcours qui vous a amené à être éditeur chez Glénat ?

Pour faire court, j’ai commencé aux Humanos, au service commercial-marketing. J’ai rapidement basculé sur le service édition où je travaillais sur les titres adaptés à l’époque aux USA. Je me suis également occupé des coloristes et je suis devenu éditeur de Lucha Libre notamment. Ensuite, j’ai monté ma boite, Muttpop, nous éditions des figurines à collectionner : des artoys. On se spécialisait sur des licences BD dont Tchô !, déjà.

Je suis parti chez Ankama où je m’occupais d’un jeu de cartes à collectionner sur l’univers de la série Wakfu TCG. En quittant cet éditeur, je suis allé faire un tour du côté du financement participatif et j’ai monté sur ces plateformes des projets d’édition, le premier étant Culture LEGO. En parallèle, je travaillais en tant qu’éditeur freelance pour Glénat sur les ouvrages du film Lou de Julien Neel : le livre du film, le making of... J’avais donc une affinité de longue date avec cette collection et certains auteurs.

En 2015, j’intègre l’équipe de la collection Tchô !, dirigée par Jean-Claude Camano et je prends sa suite en 2017 lorsqu’il arrête.

Nicolas Forsans (éditeur chez Glénat) : "Ce nouveau magazine SuperTchô ! reflète parfaitement "l'esprit" de la collection et des auteurs".
(c) Mathilde Domecq

Tchô ! est mort, vive SuperTchô ! Quelle est la genèse de cette renaissance ?

Nous fêtons cette année les 20 ans du magazine Tchô !, créé en 1998 par Zep et le déjà nommé Jean-Claude Camano. Nous voulions créer un numéro anniversaire dans le format des MégaTchô ! qui sortaient deux fois par an en librairie. Mais pourquoi se limiter à un seul numéro ? Nous avons aussi besoin de faire vivre la collection Tchô ! en mettant en avant nos nouveaux auteurs et rien de mieux qu’un magazine en presse pour y parvenir.

Donc, l’idée de relancer le magazine s’est imposée d’elle-même. Il était hors de question de faire un numéro nostalgie, avec l’œil dans le rétro, où on aurait le discours du "c’était mieux avant". Nous voulons mélanger de jeunes auteurs et des piliers de la maison d’édition.

Il ne fallait pour autant pas oublier l’anniversaire du magazine. Nous avons donc prévu un dossier de 20 pages qui retrace son histoire, ce qui est inédit. Julien Neel était moteur dès le départ, il est d’ailleurs co-rédacteur en chef sur ce numéro et en a écrit l’édito, sur un thème qui lui est cher, celui de la transmission. Il a aussi réalisé la sublime couverture. Zep également a gardé un œil averti et bienveillant tout du long de ce Supertchô !. Bien sûr il a moins de temps, mais cette collection est avant tout la sienne.

Nous avons abordé le sujet du retour de Tchô ! avec Julien Neel il y a peu sur ActuaBD. Pouvez-vous nous présenter un peu en détail ce nouveau rendez-vous que vous proposez à vos auteurs et à vos lecteurs ?

L’idée est de proposer un gros magazine. 192 pages pour celui-ci, dans l’idée des Super Picsou Géant, trimestriel afin de créer un rendez-vous régulier. Le prochain numéro sortira pour Halloween. Ce format pavé nous semblait bien correspondre à ce qui peut plaire aux enfants comme aux parents aujourd’hui en presse. On en a pour son argent !

Nous mélangeons des héros identifiés, iconiques, et des héros de demain. Nous y trouverons des pré-publications, des post-publications et des créations originales. Ainsi, c’est le retour de Lou avec les 10 premières planches du tomes 8, qui paraitra cet automne, 4 planches de Captain Biceps, mais aussi Les Chronokids, les premières planches du tome 4 des Souvenirs de Babette, le début du second tome de Bergères guerrières, le début du nouveau cycle de La Famille fantastique, intitulé L’Aventure fantastique mais aussi de nouvelles séries comme Titi poussin... Je vous signale une très belle histoire issue du tome 4 d’Irena qui se passe dans le zoo de Varsovie.

(c) Zep

De l’humour, du plus sérieux... Et comment ne pas citer Titeuf, bien entendu, qui fête aussi ses 25 ans cette année ! Nous avons donc fait une sélection de 25 planches, une sorte de best-of, tout à fait subjectif bien entendu !

Il faut que nous mettions en valeur nos collections et nos auteurs. Certaines très belles séries, comme Nas, Bichon, ou encore Paola Crusoé n’ont pas bénéficié de la visibilité qu’offrait le magazine Tchô !. Nous les présentons donc à nos lecteurs en publiant une quinzaine de planches d’albums que l’on trouve déjà dans le commerce.

Donc un mélange de pré-publications (75 pages environ) et de post-publications (une cinquantaine de pages). Il nous fallait de nouvelles séries aussi, des créations. C’est le cas avec Lexa, par Max de Radiguès, Blow, par Cookielie et Netch, ou encore Bonbon Super par Saïd Sassine et Julien Neel et Kaijus Academy par Marc Lataste et Allan Barte.

Je suis également très content d’annoncer le grand retour des Womoks qui étaient déjà publiés dans Tchô !, par Reno et Boulet.

Sans oublier des jeux et une section hors BD. Dans ce numéro, c’est Jean-Luc Deglin qui nous présente le thème de "La zone interdite". C’est une ouverture vers la littérature, le cinéma...

Le retour des Womoks ! (c) Boulet et Reno

Est-ce qu’il y a de la place pour cette nouvelle publication dans le marché hyper concurrentiel que l’on connaît ?

Je le crois, sinon nous n’aurions pas mis autant d’énergie à le faire !
Il faut miser sur trois atouts : de bonnes histoires qui mélangent nos héros emblématiques avec de nouveaux personnages, un prix attractif (5,95 € pour 192 pages !) et un réseau de diffusion élargi aux librairies et au réseau presse (points presse, grande distribution, etc).

Nous avons déjà abordé le premier aspect. Il s’agit bien entendu de trouver une vraie ligne éditoriale. Tchô ! avait fédéré une génération de lecteurs mais était resté en dehors des réseaux naissants de l’époque. Il faut que SuperTchô ! fasse davantage le lien avec les habitudes numériques des lecteurs d’aujourd’hui. Nous allons donc travailler sur cet aspect. Les lecteurs peuvent déjà nous retrouver sur le groupe facebook/Supertchô ! où ils peuvent échanger avec les auteurs.

Le public de la collection Tchô ! a vieilli et la collection s’est enrichie de nouvelles thématiques depuis l’arrêt du magazine. Nous publions donc des séries plus complexes, telle que Irena. Nous voulons nous adresser aux jeunes sans le filtre des parents, même s’il pourra chez eux y avoir une part de nostalgie quand eux-mêmes ont été des lecteurs du magazine.

Si l’économie le permet, nous pourrons développer des bonus et plein d’autres choses qui restent à imaginer. Pour ce premier numéro, l’artiste Mr Garcin a créé une très belle affiche, un collage inspiré de tous les anciens numéros du magazine avec le personnage de Titeuf au centre. Tous les personnages de la collection y sont, vous pouvez vérifier !

Nous verrons si les lecteurs sont au rendez-vous de cette nouvelle publication qui s’annonce prometteuse.

J’en suis persuadé. Je crois beaucoup dans cette formule. Ce magazine s’intègre parfaitement dans "l’esprit" de la collection Tchô ! et des auteurs qui y participent. Les histoires présentent des héros lumineux, véhiculant des valeurs positives de collégialité et de fraternité, mais sans êtres lisses et sans saveur. J’assume pleinement un côté melting-pot où les enfants comme les parents pourront partager ce magazine.

Nous retrouvons Lou jeune femme et baladeuse dans le tome 8. Première planche (c) Julien Neel
C’est toujours un plaisir de retrouver Captain Biceps, très en forme ! (c) Zep et Tébo
Les nouvelles aventures de la Famille Fantastique (c) Lylian, Paul Drouin & Lorien

(par Jérôme BLACHON)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le premier numéro de SuperTchô ! est en kiosque aujourd’hui, 27 juin 2018.

  Un commentaire ?