PASCAL AGGABI : L’Attaque des Titans (5/6) : Les Titans attaquent en live sur le grand écran

17 août 2015 1 commentaire
  • La présentation étant faite, parlons maintenant de ces deux fameux films annoncés, mais ici avec acteurs en chair et en os, qui vont sortir au Japon prochainement. En prise de vue réelle par opposition, on s'en souvient, aux deux premiers films sortis au cinéma reprenant les épisodes de la série animée, d'ailleurs remastérisés pour l'occasion et additionnés de quelques bonus... Une stratégie de conquête.

Le premier de ces nouvelles versions avec acteurs sortira au Japon le 1er août 2015, tandis que la deuxième partie du diptyque sortira le 19 septembre suivant. Entre-temps, une mini-série TV dérivée (un drama au Japon), qui s’attardera sur le personnage "féminin" nommé Hange Zoe, joué par la même actrice que dans le film, sera diffusée sur un service de télévision numérique pour faire patienter les fans en délire entre les deux opus. La date n’est pas encore fixée pour la France.

Auparavant, la réalisation des films a connu quelques menus soubresauts, qui en ont repoussé les sorties en salles. Elle a par contre été supervisée comme de juste par le créateur de L’Attaque des Titans, Hajime Isayama en personne. L’adaptation de ces longs métrages a été orchestrée par le scénariste Yūsuke Watanabe (vu sur Dragon Ball Z : Battle of Godset Gatchaman) et la mise en scène est due au réalisateur Shinji Higuchi, spécialisé dans les films à monstres géants, expérimenté directeur des effets spéciaux de films avec lesdits monstres comme Géant Monsters All-Out Attack et Gamera : Gardien de l’Univers. Il est précisé à l’occasion que le critique de film Tomohiro Machiyama, un ami d’Isayama, a également travaillé sur les scripts.

Le directeur Artistique, responsabilité de première ordre pour rendre crédible un film de ce genre, est Tsuyoshi Shimizu, tandis que le non moins important responsable des effets spéciaux ( dans les limites du budget d’une production japonaise, qui n’a rien à voir avec les financements des films hollywoodiens, mais il faut savoir en goûter la saveur particulière) est Katsuro Onoue. Les connaisseurs sont rassurés.

PASCAL AGGABI : L'Attaque des Titans (5/6) : Les Titans attaquent en live sur le grand écran
L’affiche de la première version Live : Shingeki no Kyojin/Attack on Titan.
© Hajime Isayama / Kôdansha © "Shingeki no Kyôjin Movie" Production Committee.

D’autant que les deux opus seront les premiers films japonais à employer quatre systèmes différents pour une expérience immersive : certaines séances profiteront des technologies 4DX et MX4D qui permettent de secouer les sièges des spectateurs en synchronisation avec les actions du film. Grosse sensation à prévoir avec la manœuvre tridimensionnelle. D’autres effets seront aussi au programme, comme des projections de vent et de parfums, pour renforcer l’effet d’immersion. D’autres salles utiliseront les technologies D-Box et IMAX, qui amélioreront également l’expérience de lecture cinématographique. Ça promet !

Le groupe de Indie pop/pop rock japonais Sekai no Owari (littéralement : Fin du Monde) se chargera des bandes originales des films, avec les chansons "anti-héros" et "SOS", chantées en anglais.

Pour faire bonne mesure, la chaîne japonaise NTV, dans le cadre de son émission d’info du matin Zip !, toute préoccupée à allécher son petit monde pour faire monter la pression, a diffusé une première bande-annonce, en juste complice. La fée promotion était en marche, judicieusement parcellaire, les inconditionnels n’avaient pas grand chose à se mettre sous la dent...

Depuis, on en sait plus : le premier des deux films sera intitulé sobrement, et en toute logique : "Shingeki no Kyojin/Attack on Titan" ; le second "Shingeki no Kyojin/Attack on Titan : End of the World" (L’Attaque des Titans : Fin du Monde). On rappelle que "Shingeki no Kyojin" est le titre original du manga au Japon.

Image avec les protagonistes ballottés, plus que héros en fait, d’un des deux films. Le drama-qui comptera trois épisodes d’une demi-heure chacun-présentera des événements survenant entre les deux longs métrages.
© Hajime Isayama / Kôdansha © "Shingeki no Kyôjin Movie" Production Committee.

Les auteurs préviennent que les films ne reprendront pas strictement le même univers de Fantasy médiévale que le manga d’origine lequel se dirigera plutôt vers un contexte moderne et post-apocalyptique tout aussi dystopique.

Le scénariste Tomohiro Machiyama a d’ailleurs déclaré que les films présenterons des changements drastiques. Certaines de ces modifications ont cependant été demandées par le créateur Hajime Isayama. Du coup, les films proposeront des enjeux inédits, avec une flopée de nouveaux personnages et ennemis.

Lors du casting des acteurs, le producteur Yoshihiro Satoa, émissaire de la Tôhô (Tōhō Kabushiki-gaisha), une des plus fameuses sociétés de production du cinéma japonais en charge du financement du projet, a déclaré ne pas vraiment prêter attention au fait que les acteurs ressemblent physiquement ou non aux personnages. Il y a eu de nombreuses discussions à ce sujet avec Hajime Isayama, le créateur du manga, et il en est ressorti que le choix des acteurs devra représenter "l’esprit des personnages".

Il est vrai que les personnages dessinés du manga, aux noms et prénoms à consonance germanique, sont de type on ne peut plus caucasien, des blancs occidentaux pur jus pour résumer (Sauf Mikasa, à moitié asiatique) denrée qui semble visiblement assez rare dans le panel des acteurs japonais...

Mikasa, Eren , Armin, Jean, Sasha et Hange, les héros de "L’Attaque des Titans" par les acteurs qui les incarnent. Hange (Hanji ou Hansi suivant les versions) aura droit à sa série télé en solo. Le sexe de Hange (un des personnages préférés des fans) n’est pas vraiment déterminé malgré son apparence féminine, ce qui a créé débats et polémiques entretenus avec gourmandise par le créateur Isayama. La traduction du nom original Hanji en"Hange" semble du coup parfaite : puisque comme chacun sait... les anges n’ont pas de sexe !
© Hajime Isayama / Kôdansha © "Shingeki no Kyôjin Movie" Production Committee

Le tournage, que l’on devine épique, a finalement eut lieu durant l’été 2014 sur l’île de Hashima, dans la préfecture de Nagasaki, tombée en ruines et désertée depuis des années. Elle est surnommée Gunkanjima (l’Île-Cuirassé), un lieu propice donc.

On sait aussi que sept nouveaux personnages créés pour le film feront leur apparition à cette occasion, et qu’un certain Shikishima prendra la place du personnage-phare Livaï (appelé aussi Levi ou Rivaille suivant les versions de l’œuvre) dans le rôle du "soldat le plus puissant de l’humanité".

La production n’a vraiment pas peur de la réaction des fans contrariés qui vont à coup sûr montrer les dents devant l’absence promise de leur héros favori et chéri ! À moins que ces nouveautés soient simplement mises en place pour éviter de trop en révéler aux lecteurs impatients par avance...

Ou plus certainement pour éviter une collision avec l’histoire originale qui se développera dans les volumes à venir dans le manga. On comprend aisément cette prudence...

On espère en tout cas une sortie de ces films pas trop tardive sous une forme ou une autre dans nos contrées.

L’île de Hashima, ancien gisement houiller aujourd’hui ville-fantôme à l’abandon. Parfaite pour créer une ambiance de fin du monde, elle a été régulièrement choisie pour toutes sortes de longs métrages au cours de ces dernières années qui vont du film d’horreur coréen à Skyfall ou Inception.
Photo : DR

SUITE ET FIN MERCREDI PROCHAIN.

(par Pascal AGGABI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :