Philippe Geluck et la nouvelle portée du Chat

30 septembre 2015 4 commentaires
  • Parmi les réels best-sellers de la rentrée, on retrouve une nouvelle fois Philippe Geluck, qui livre trois petits albums rassemblés dans un coffret. De l'excellent Chat, du Geluck parfois intime mais toujours drôle : un mélange détonnant !

Philippe Geluck et la nouvelle portée du ChatOn n’arrête plus Philippe Geluck ! Après le double album Le Chat passe à table de l’année dernière, on aurait cru que le humoriste-comédien-auteur (et j’en passe) prendrait un peu de repos. En effet, il nous avait habitué à ne publier qu’un recueil des dessins du Chat tous les deux ans, histoire de pouvoir exercer ses autres talents, et, comme il aime à le répéter, "de ne pas lasser le public !".

Mais voilà, loin de se contenter de la réédition des trois premiers albums du Chat en juin dernier (ils ont bénéficié chacun de 8 pages supplémentaires, passant ainsi à 56 pages), Philippe Geluck n’attend pas deux ans pour nous faire bidonner une fois encore. Le nouveau délit(-re) de ce Serial Rieur : rassembler trois petits albums dans un coffret, tels que ceux des précédents Chat passe à table et La Bible selon le Chat, les deux plus grosses ventes du félin.

Geluck reprend le format des albums oblongs de deux précédents titres, avec Les Desseins du Chat : on y retrouve les jeux graphiques habituels, des gravures détournées, et des piques féroces sur notre société. La force de ces compilations est de dispenser de l’humour pour tous les goûts : ces pensées sont tour-à-tour et à la fois sympathiques, tendres, intelligentes, sarcastiques, agressives voire cruelles ! L’évocation des récents événements de l’actualité est particulièrement acide, mais ô combien juste !


Si vous décidez d’enchaîner la lecture de ces 216 pages (au total des trois petits livres), un changement de rythme s’impose avec Le Scrabble du dimanche. À la moitié du format du précédent, Geluck explique l’addiction de son épouse envers le scrabble, et les ruses dont elle use pour y faire participer son supplicié de mari chaque week-end.

À la mine de plomb, l’auteur reprend un style plus sketchy qu’il avait utilisé dans Geluck se lâche. Légitimement moins incisif dans la sphère privée, Geluck ne peut profiter du changement de thématique pour varier son rythme. Il joue donc sur le comique de répétition, en croquant 72 scènes souvent cocasses.

Enfin, au même format que le précédent, Prêchi-Prêchat regroupe une série de strips en trois cases mettant en scène le réputé félin. Si la recette est largement éprouvée depuis des dizaines d’années, elle demeure toujours aussi efficace, comme au premier jour. On retrouve le Chat comme on l’aime, bonhomme et quelquefois de bon goût, acidulé voire ou acide, mais toujours aussi percutant..

Léger bémol en ce qui concerne la maquette cependant : certaines doubles pages présentent un seul strip, sans que la finesse du dessin le justifie pleinement. Dès lors, la case du milieu tombe en plein dans la pliure du livre. Certes, les phylactères sont souvent de part et d’autre, et on connaît suffisamment le Chat pour l’imaginer, mais cela jette tout de même un petit trouble à la lecture, et il aurait été profitable de placer alors deux strips par page, comme c’est le cas dans le reste de l’album.

Ce ne sont bien entendu là que des petites faiblesses pour un excellent album de Geluck, à lire ensemble en se partageant les albums, ou égoïstement dans son coin. Les amateurs de Philippe Geluck ne s’y tromperont pas !

Et pour ceux qui pourraient ressentir un goût de trop peu après ces trois albums, les traditionnels calendriers et agenda 2016 sont déjà prêts qui viennent prolonger le plaisir.

Par ailleurs, on piaffe d’impatience de retrouver l’humoriste sur les planches dans les prochaines semaines. Pour le momentt, les premières dates ne sont programmées qu’en Belgique, mais il serait bien étonnant que la tournée ne se fasse pas aussi en France.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Le Chat, T20 : Le Chat fait des petits - Par Philippe Geluck - Casterman

Commander :
- Le Chat, T20 : Le Chat fait des petits chez Amazon ou à la FNAC
- Le calendrier 2015 du Chat chez Amazon ou à la FNAC
- Le grand agenda 2015 du Chat chez Amazon ou à la FNAC
- Le petit agenda du Chat chez Amazon ou à la FNAC

De Philippe Geluck, lire quelques uns de nos autres nombreux articles sur ActuaBD :

- Bon Dieu, la rentrée du Chat !
- Geluck, le bienheureux
- Philippe Geluck Grand Prix Saint-Michel 2013
- Philippe Geluck : "Enfin libre !"
- Geluck Sapiens
- Lâchez le Geluck, et il revient au galop !
- Philippe Geluck : « Je considère le lecteur comme un partenaire de la petite ‘pièce’ que je joue pour lui »
- Le Chat, Acte XVI – Par Philippe Geluck – Casterman
- Philippe Geluck (2/2) : « Le Musée du Chat est en bonne voie »
- Philippe Geluck (1/2) : « J’ai besoin de cette relation avec les autres, jusque dans la mort »
- Philippe Geluck : "Scott Leblanc est une série ’Canada Dry’ !"
- Geluck lâché dans sa nature
- Philippe Geluck va enfin faire de la bande dessinée
- Philippe Geluck : « C’est à ma mort qu’on commencera vraiment à rire ! »

Les spectacles annoncés de Philippe Geluck :
- Bruxelles : le 15 octobre au Shell Building Auditorium à 18 et 20h.
- Namur : le 18 octobre à la Maison de la culture (19h)
- Charleroi : le 23 octobre à l’Eden (19h)
- Tournai : le 24 octobre à la Maison de la culture (19h)
- A suivre : Liège, etc.

 
Participez à la discussion
4 Messages :