Pour ses dix ans, Artemisia s’expose chez Art-Maniak

3 juin 2017 3 commentaires
  • C’est une bonne idée. Dans les galeries comme ailleurs dans le petit monde de la bande dessinée, les femmes sont sous-représentées. Les responsables de la toute nouvelle galerie parisienne Art-Maniak, le galeriste Clément Gombert et son directeur artistique Michel Coste, ont décidé de s’appuyer sur l’Association Artemisia pour faire une offre spécialement « féminine ». Et ça tombe bien l’association fondée par Chantal Montellier et Jeanne Puchol fête ses dix ans.

Dans le va-et-vient des galeries parisiennes, il y en a qui disparaissent et d’autres qui se créent. Récemment, les galeries Oblique et Champaka Paris avaient discrètement baissé le rideau. Mais d’autres se sont créées par ailleurs et notamment cette nouvelle galerie Art-Maniak, établie, sur 160 m² et trois niveaux, dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle du quartier Drouot, un lieu de toute beauté. Bien qu’aidé par Michel Coste, animateur bien connu d’un club de collectionneurs de planches originales, comment faire quand on est un galeriste complètement inconnu pour se distinguer parmi les cadors du métier ? En se montrant créatif, pardi.

Pour ses dix ans, Artemisia s'expose chez Art-Maniak
Une splendide gallerie sur trois niveaux dans un hôtel particulier du XVIIIe s.
Photo DR - © Art-Maniak

Et notamment en mettant en avant la création féminine, quelle bonne idée ! Et de se rapprocher, dans ce domaine, de l’association Artemisia pour la bande dessinée féminine, dont nous vous avons parlé dès la première heure de son existence.

Cette association, rappelons-le, s’était donnée comme mission d’offrir de la visibilité à la création des femmes : « Parce que la création BD au féminin nous semble peu connue et reconnue, peu valorisée et éclairée, quelques arbres surexposés cachant la forêt des talents laissés dans l’ombre ou à l’abandon, disaient-elles. Parce qu’un regard féminin sur la production BD nous paraît essentiel. Parce que se donner le pouvoir de reconnaître et non pas seulement de produire est un enjeu et un symbole des plus importants pour les femmes qui participent à cette aventure. Parce que la BD destinée à tous et largement diffusée, reste un média dominé par l’imaginaire masculin, qui véhicule des stéréotypes écrasants. Parce que les jurys, notamment pour les présélections (cf. Angoulême), sont généralement composés des seuls représentants du sexe dit fort. Parce qu’il n’y a pas de raison pour que seuls la littérature avec son prix Fémina, et le cinéma avec son festival de Créteil, aient droit à des espaces de légitimation et de reconnaissance au féminin. C’est pour toutes ces raisons (et quelques déraisons) que nous avons créé un prix qui distinguera un album scénarisé et/ou dessiné par une ou plusieurs femmes. » Ce prix (qui s’est multiplié depuis par quatre) est décerné chaque année le 9 janvier.

15 auteures et 80 planches exposées.

Or, ça tombe bien : Artémisia fête ses dix ans. Une belle occasion de faire un bilan sur dix ans de production féminine, d’en voir les originaux et peut-être d’en acquérir. «  La Galerie Art Maniak se veut elle aussi être l’ambassadrice des créatrices défendues par l’Association Artémisia, nous disent Gombert et Coste. Un combat qui s’ajoute au combat que mènent déjà l’association et sa fondatrice depuis une décennie. L’exposition des œuvres originales des lauréates et des nominées permettra de mettre en avant de façon concrète et visuelle, au centre de la capitale française, les talents de ces artistes et de l’association elle-même.  »

Sur les cimaises, près de 80 œuvres signées Céline Wagner, Prix Artémisia 2017 pour Frapper le sol (Actes Sud), Claire Braud, Cecilia Capuana, Rachel Deville, Sylvie Fontaine, Marion Laurent, Mandragore, Laureline Mattiussi, Fanny Michaëlis, Chantal Montellier, Catel Muller, Jeanne Puchol, Sylvia Radelli, Théa Rojzman et Perinne Rouillon. Une belle diversité de talents !

Le galeriste Clément Gombert et son directeur artistique Michel Coste
Photo DR © Art-Maniak

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :