Psycho-Pass : Inspecteur Shinya Kôgami T. 1 - Par Midori Gotô et Natsuo Sai - Kana

14 juin 2016 0 commentaire
  • {Spin-off} manga d'un anime à succès, mais sous forme de préquelle, cette série nous permet de retrouver Shinya Kôgami alors qu'il était encore inspecteur, et non pas simple exécuteur. Mais le cœur de du monde de {Psycho-Pass} réside bien dans la société dystopique décrite : dans un monde futuriste, la société japonaise se trouve guidée par un fantastique outil, le "psycho-pass", qui permet de mesurer l'état émotionnel et mental des individus.
Psycho-Pass : Inspecteur Shinya Kôgami T. 1 - Par Midori Gotô et Natsuo Sai - Kana
Les bases de cette dystopie
Psycho-Pass : Inspecteur Shinya Kôgami T1 © Midori Gotô &Natsuo Sai

Si chacun est censé trouver, grâce à cet instrument, sa place dans la société, tout le monde se trouve du coup étroitement surveillé. Et une unité de police spéciale a pour mission d’arrêter les criminels en puissance, ceux dont le "psycho-pass" manifesterait des signes de potentiels passages à l’acte.

Nous suivons la troisième unité de cette Brigade Criminelle de la Sécurité Publique, menée par l’inspecteur Shinya Kôgami. Outre notre héros, plusieurs autres personnages parlent naturellement au lecteur familier de la série anime dont ce manga est dérivé. Mais ne pas connaître celle-ci ne posera pas non plus de problème dans la mesure où il s’agit d’une préquelle : les effets d’écho, plutôt discrets, valent plutôt effets d’annonce ou de références mineures.

Le statut ambivalent des exécuteurs, criminels "dormants" en voie de réhabilitation
Psycho-Pass : Inspecteur Shinya Kôgami T1 © Midori Gotô &Natsuo Sai

Sur le fond, nous avons affaire à une trame policière compliquée par l’univers de science-fiction propre à Psycho-Pass. Nos personnages enquêtent sur une étonnante affaire mêlant trafic d’organes et disparition de cadavres. La tension vient de la pression que subissent les différents suspects. Car tous craignent de voir changer la teinte désignant leur état émotionnel et monter leur facteur criminel.

L’intérêt du titre réside dans le malaise créé par ce monde où les gens peuvent être condamnés par avance pour des crimes qu’ils n’auraient pas encore commis. Mais dans le cas présent, les limites de cet univers dystopique ne se sentent pas, tant du côté des criminels que du côté des enquêteurs. Une partie d’entre eux, les exécuteurs, sont en effet considérés comme de potentielles menaces pour la société.

Reste qu’au final, la lecture s’avère plutôt anecdotique. Si n’importe quel lecteur peut se plonger dans l’univers inquiétant de Psycho-Pass, pas sûr qu’il en sorte particulièrement enthousiasmé. On a pour le moment l’impression d’avoir affaire à une gentille déclinaison, pas à un titre portant son propre discours, ni sa propre vision du monde.

Des dangers du stress : la teinte des individus se brouille et il faut recourir aux médicaments pour endiguer la crise
Psycho-Pass : Inspecteur Shinya Kôgami T1 © Midori Gotô &Natsuo Sai

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Psycho-Pass : Inspecteur Shinya Kôgami, T1. Par Midori Gotô (scénario) et Natsuo Sai (dessin). Traduction Thibaud Desbief. Kana, collection Dark Kana. Sortie le 10 juin 2016. 162 pages. 5,95 euros (prix de lancement).

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?