Racines - T2 : Sarah - Par Dutreuil - Glénat

11 mars 2006 0 commentaire
  • Avec {Sarah}, le deuxième album de {Racines}, {{Vincent Dutreuil}} clôture son histoire d'une fort belle manière. L'auteur signe une fable se déroulant dans un monde imaginaire, dans une atmosphère qui est celle des conteurs fantastiques anglais de la fin du 19ème siècle.

Alors que ses parents sont partis pour la ville, le jeune Jérémy survit dans la forêt et apprend à mieux connaître la faune et la flore qui l’entoure. Pendant ce temps, Sarah, sa mère, se lance dans une quête difficile : récupérer son mari, qui a été embauché de force par une compagnie scélérate pour rejoindre leur fils dans la forêt...

Nous retrouvons « le petit peuple » inventé par Vincent Dutreuil : des Kraws, ces minuscules êtres cannibales, à la chauve souris volubile, en passant par Taut, le dieu de la forêt.

Le conte inventé par Vincent Dutreuil devrait fertiliser l’imagination de ceux qui aiment ne pas avoir les pieds sur terre. Le monde végétal est traité d’une manière surprenante. L’auteur nous ménage, dans les dernières pages, une surprise qui bouleverse les événements, une fin inhabituelle...

Certainement porté par la thématique de son récit, le graphisme et les couleurs du dessinateur s’assombrissent par rapport au premier volume et son style de dessin se montre moins « réaliste ». La fin du récit, volontairement ouverte, semble laisser présager une suite. On l’espère.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?