Renaud Dillies (Loup) : "En 15 ans de métier dans la BD, c’est ma première expo-vente"

30 avril 2018 0 commentaire
  • Une nouvelle galerie BD vient d'ouvrir ses portes à Bruxelles : "Comic Art Factory". Pour son inauguration, une expo-vente consacrée à Renaud Dillies, l'auteur de "Loup" et "Abélard", est proposée au public.
Renaud Dillies (Loup) : "En 15 ans de métier dans la BD, c'est ma première expo-vente"
Abélard
Renaud Dillies & Régis Hautière © Dargaud

Bonjour Renaud Dillies. Nous nous rencontrons à l’occasion de cette exposition qui vous est consacrée dans cette nouvelle galerie bruxelloise, Comic Art Factory. Qu’est-ce que cela vous fait d’être le premier artiste à inaugurer ce nouvel espace BD ?

Renaud Dillies : Cela me fait très plaisir, d’autant plus que c’est ma première expo-vente ! Et je trouve que la galerie Comic Art Factory est un endroit très chouette. Il est très épuré, il y a un bon éclairage, ce qui présente bien les œuvres. Ça fait vraiment plaisir !

Votre dernier album Loup, fait-il partie de l’expo-vente ?

Oui, il y a deux planches de Loup qui font partie de l’exposition. Après, il y a le choix du galeriste de se consacrer essentiellement à Abélard et quelques-unes de mes autres œuvres.

Votre dernier album, Loup, est un one-shot paru en 2017. Vous aviez réalisé un concert-dessiné autour de cet album, notamment lors de la Foire du Livre 2017.

Oui, en effet. C’est une expérience que j’ai monté avec un ami qui est musicien professionnel, pour cette Foire du Livre. Puis, nous l’avons renouvelé à plusieurs reprises, notamment dans ma région à Tournai. Puis d’autres propositions venant de France se sont présentées à nous, au point qu’aujourd’hui, nous évaluons la possibilité de faire de ce concert-dessiné un spectacle itinérant. Il faut dire que la musique fait partie intégrante de mon travail, c’est donc une expérience intéressante à mener.

Malgré un style apparemment simple, votre technique se révèle a contrario très étudiée. C’est d’autant plus marquant lorsque l’on admire vos planches originales en noir et blanc. Tout est fait à la main, il n’y a pas d’intervention numérique ?

J’aime beaucoup travailler à la main. Ça peut sembler un détail pour vous, mais même mes textes sont rédigés à la main. Je ressens vraiment le besoin que tout soit ordonné, que tout soit mis sur papier. C’est vrai que le travail du noir et blanc sur Alvin et Abélard est vraiment intéressant à observer pour se rendre compte de l’exigence qui a été apportée au dessin. Toutefois, j’essaie de maintenir une certaine simplicité dans mon graphisme, en me focalisant l’essentiel afin de favoriser la narration. Je recherche constamment la lisibilité dans mon dessin afin que l’œil ne se fatigue pas pendant la lecture. C’est aussi pour cela qu’il est important pour moi de travailler les blancs, de faire ce travail sur la lumière.

Cela fait maintenant une bonne quinzaine d’années que vous êtes dans la BD. Vos albums ont souvent été bien accueilli, votre talent est reconnu. Pourquoi avez-vous attendu si longtemps pour faire une expo-vente ?

Tout simplement parce qu’au départ, j’avais du mal à me séparer de mes planches originales ! Peut-être un réflexe maladif ?! Tout s’empilait chez moi, et je me suis dit qu’après quinze ans de métier, il ’était dommage d’entasser mes planches dans des armoires car elles finiraient par tomber dans l’oubli. Réaliser une expo-vente devenait donc l’occasion de leur donner une seconde vie.

Cela représente un effort affectif de les mettre en vente pour qu’elles appartiennent à d’autres car j’ai l’impression de vendre mes bébés. C’est une décision que j’ai mis du temps à mûrir, mais maintenant qu’elle est prise, cela me fait plaisir de faire (re)découvrir mon travail au public. Et puis, il y a eu la proposition de Frédéric Lorge, une personne que j’avais déjà croisé quelques fois dans des festivals, qui est tombée au bon moment.

Planches extraites de "Saveur coco"
Renaud Dillies © Dargaud/Comic Art Factory
Renaud Dillies & Régis Hautière © Dargaud/Comic Art Factory

Au niveau de vos prochains projets en bande dessinée, j’ai vu que vous travailliez actuellement à une suite de Saveur coco. Est-ce toujours d’actualité ?

Oui et non... Il faut tenir compte compte des aléas de l’édition. Je compte bien en faire la suite, mais ce ne sera pas pour tout de suite car j’ai d’autres projets en cours.

Une nouvelle collaboration avec Régis Hautière ? Est-ce la suite d’Alvin/Abélard ?

C’est exact, nous sommes en train de travailler sur un nouveau projet mais ce sera quelque chose de vraiment différent d’Alvin. Nous resterons dans mon univers de prédilection, c’est à dire le monde animalier avec un peu de musique derrière, mais avec de nouveaux personnages, vers de nouvelles aventures.

Qu’est-ce qui vous attire dans l’animalier et le conte ?

Le fait de dessiner des animaux créé un recul, car finalement, je ne parle que de soucis humains. Dès lors, j’essaie d’être profondément humain dans les rapports que je crée entre mes personnages. Enfin, je trouve cela amusant, surtout que cela me permet d’éviter d’avoir des passages trop tristounets. Par exemple, lorsque je dessine un personnage alcoolisé au bar, c’est moins pesant d’en faire un animal que d’en faire un personnage réaliste, ce qui serait pathétique et pas très drôle. Il y avait une séquence où je dessine un canard alcoolisé et on s’en amuse. On comprend ce qui se passe, ça reste ludique et le fond y est. C’est ce qui m’intéresse le plus.

Quelle sera votre prochaine sortie BD ?

Il s’agit d’un album orienté un peu plus vers la jeunesse et qui s’appellera L’Émouvantail. Il s’agit d’un récit court, une fable, qui sera proposé dans un album au format à l’italienne.

Renaud Dillies & Régis Hautière © Dargaud/Comic Art Factory
Renaud Dillies & Régis Hautière © Dargaud/Comic Art Factory

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Renaud Dillies
Toutes les photos sont de : Christian Missia Dio

Expo Renaud Dillies
Galerie Comic Art Factory
Du 20 avril au 5 mai
Chaussée de Wavre 237
1050 Bruxelles (galerie située en face de Museum - l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique)
Heures d’ouverture : jeudi, vendredi et samedi de 11 à 19h. Les autres jours sur rendez-vous.

À lire également sur ActuaBD.com :

- Commander Loup sur Amazon ou à la FNAC

- Commander Saveur coco sur Amazon ou à la FNAC

- Commander Alvin (coffret 2 volumes) sur Amazon ou à la FNAC

- Commander Abélard T.1 sur Amazon ou à la FNAC

- Commander Abélard T.2 sur Amazon ou à la FNAC

- Commander Bulles & Nacelle sur Amazon ou à la FNAC

Suivez Renaud Dillies sur Facebook

  Un commentaire ?