Sarah : Une histoire de l’île d’Errance T. 3 - Par Flora Grimaldi et Maike Plenzke - Collection Tchô/Glénat

24 novembre 2017 0 commentaire
  • Dans ce nouvel album de "l'île d'Errance", les auteures reviennent à l'intrigue originale. Elles nous présentent la famille de Bran, le personnage que nous avions suivi dans le premier tome. À travers l'histoire de sa petite sœur Sarah, nous découvrons l'effet que provoque la nouvelle de la disparition de Bran sur ses proches, ainsi que les conséquences qui en découlent pour l'avenir de son royaume.

Difficile d’être une jeune femme dans un monde d’hommes. Sarah l’apprend tous les jours. Elle est la fille du roi Georges, seigneur des Humains de l’île d’Errance. Si Sarah avait été un homme, elle aurait eu toutes ses chances de monter un jour sur le trône. Son sens des responsabilités et son courage lui valent d’être le bras droit de son père dans l’administration quotidienne du royaume. Elle sait aussi rester impartiale et mettre ses sentiments de côté lorsqu’il faut faire respecter la loi et les traditions. C’est notamment le cas lorsqu’elle accepte la mise à mort d’une mère et de son enfant, qui se révèle être une Créature. La loi est stricte pour les Humains : interdiction sous peine de mort, d’entrer en contact avec des Créatures et/ou de pénétrer dans leur territoire, la Forêt Interdite.

Sarah : Une histoire de l'île d'Errance T. 3 - Par Flora Grimaldi et Maike Plenzke - Collection Tchô/Glénat

Mais son destin bascule lorsqu’elle apprend par ses cousins la mort de son frère aîné Bran. Pourtant, Sarah devine rapidement que quelque chose cloche dans cette histoire. Ses cousins ont-ils bien dit toute la vérité ? Rien n’est moins sûr... Pour le moment, la disparition de Bran pose de sérieux problèmes au roi Georges. Bran était le dauphin. Son décès oblige le roi à désigner comme prince héritier son autre fils, Devin, qui est homosexuel. Une décision qui n’enchante ni le père, ni le fils… Autre souci : Bran serait mort au cours d’une partie de chasse dans la Forêt Interdite. Si les autres rois de l’île apprenaient les circonstances de la mort du prince, la paix entre Humains et Créatures serait menacée. La guerre deviendrait inévitable.

Un vent de fraîcheur souffle sur l’univers des contes

Après l’intermède consacré au passé de Macha, les auteures Flora Grimaldi et Maike Plenzke nous proposent de reprendre, en quelque sorte, le fil de l’histoire qu’elles ont débuté dans Bran : Une histoire de l’île d’Errance. Ce nouvel album intitulé Sarah, possède les mêmes qualités que les précédents tomes de la série : un univers médiéval, féerique et cruel, dont la modernité s’exprime dans la représentation des minorités ethniques et sexuelles, si importante à notre époque. Ce qui n’est pas plus mal. Le scénario de Flora Grimaldi est par ailleurs sublimé par le travail graphique moderne et stylisé de Maike Plenzke. De bons points qui nous séduisent et nous invitent à suivre le destin de l’île d’Errance.

Sarah : Une histoire de l’île d’Errance T. 3
Flora Grimaldi et Maike Plenzke (c) Collection Tchô/Glénat

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

À lire ActuaBD.com :

La chronique du T.2

- Commander Sarah : Une histoire de l’île d’Errance sur Amazon ou à la FNAC

- Commander Macha : Une histoire de l’île d’Errance sur Amazon ou à la FNAC

- Commander Bran : Une histoire de l’île d’Errance sur Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?