Seule à la récré - Par Ana et Bloz - Editions Bamboo

4 octobre 2017 0 commentaire
  • Sacrée opportunité que la rentrée des classes pour publier un album bien dans l’air du temps : avec l’histoire d’une fillette victime de harcèlement à l’école, Bamboo invite les jeunes lecteurs (mais pas qu’eux !) à suivre le difficile parcours d’une famille aux prises avec un fait de société encore mal connu et pas toujours reconnu.

Pour Emma, la rentrée n’est pas une partie de plaisir. Ce n’est ni le travail scolaire ou la sévérité de la maîtresse qui préoccupe la fillette sur le retour des vacances. Clarisse, une élève de sa classe, ne cesse de lui faire vivre l’enfer. Brimades et vexations sont le lot quotidien d’Emma qui ne tardera pas à se replier sur elle-même, à s’isoler devant ce que les adultes considèrent encore comme des jeux ou des taquineries.

Peu à peu, ses parents prennent conscience des difficultés de leur fille, mais convaincre l’entourage, la direction de l’école ou les relations proches s’apparente à un véritable parcours du combattant. Du déni à la reconnaissance d’une vraie souffrance morale et physique, le chemin de cette petite famille sympathique, ponctué d’humour et de gags sert de fil de rouge à l’album.

Seule à la récré - Par Ana et Bloz - Editions Bamboo
Seule à la récré, la première BD consacrée au harcèlement scolaire.

Fidèle à l’esprit des collections de l’éditeur cette histoire est déclinée sous forme d’une suite de gags sans nuire à la fluidité et la continuité du récit, l’ensemble s’inscrivant dans une parfaite unité. On se surprend vite à suivre cette famille très « français moyen » se débattre face à une situation souvent cachée ou niée par le monde adulte. Cruauté et sadisme dans les cours de récréation, boule au ventre, souffrance dissimulée aux proches, parcours allant des brimades à l’isolement, insouciance et mollesse de l’établissement, rien n’est laissé de côté dans cette description au final très réaliste des mésaventures d’Emma et de sa famille.

Loin d’un discours moralisateur, cette chronique n’est dénuée ni d’humour ni de tendresse. Bloz, qui a délaissé pour un temps ses Fonctionnaires, Dinosaures et autres Fondus, autres séries du scénariste publiées aux éditions Bamboo, nous livre là une chronique profondément humaine et sincère, et parfaitement crédible.

Le graphisme de la jeune Ana, qui signe ici son premier album, fidèle à une ligne franco-belge classique révèle une belle maîtrise. Un gage de succès pour un sujet qui, s’il est de moins en moins tabou reste encore difficile à traiter mais dans lequel bon nombre d’écoliers pourront se retrouver. Aborder le mal-être et la violence des sentiments par l’humour au moyen d’une pédagogie attrayante et bienveillante, l’entreprise n’est pas si facile. L’album d’Ana et Bloz réussit ce tour de force avec brio et justesse.

En complément, on trouvera un cahier documentaire qui prolonge de manière pratique cette histoire : comment reconnaître une situation de harcèlement, adresses, téléphones et conseils utiles.

Une première plutôt réussie et prometteuse.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

© Illustrations Bloz et Ana – Editions Bamboo 2017

  Un commentaire ?