Seven Deadly Sins T22 - Par Nakaba Suzuki - Pika Édition

21 août 2017 0 commentaire
  • Alors que le tournoi de Vaizel bat son plein, Escanor, le Lion de l’Orgueil, prend tout le monde au dépourvu et offre une occasion en or à son capitaine qui ne va pas la laisser s’échapper ! Nakaba Suzuki dynamite une nouvelle fois les codes du « shônen » tout en restant dans sa logique la plus pure : un tome d’anthologie !

Les Ten Commandments, la troupe d’élite aux ordres directs du Roi des Démons, se sont dispersés à travers Britannia par groupe de deux afin de conquérir l’île. Chacun d’eux opère à sa façon et le duo constitué de Gloxinia et de Dolor décide d’organiser un gigantesque tournoi dans le but d’attirer les meilleurs guerriers et de disposer d’eux.

Dans les tomes précédents le lecteur a ainsi pu suivre la phase de sélection sous forme d’un labyrinthe mortel à traverser qui l’amena à découvrir les trente-deux participants finaux ! À cette occasion une grande partie du casting a été rassemblée, complété par plusieurs nouvelles têtes.

Tous les éléments d’un grand et long tournoi étaient donc réunis et le tome précédent avait proposé les premiers combats, avec une particularité néanmoins : ils concernaient uniquement les Sins, les opposant entre eux principalement, laissant largement de côté ces fameuses nouvelles têtes.

Seven Deadly Sins T22 - Par Nakaba Suzuki - Pika Édition
NANATSU NO TAIZAI © 2013 Nakaba SUZUKI / Kodansha Ltd.

Et dans ce nouveau tome, le tournoi, à peine débuté, vole littéralement en éclats grâce à l’action du plus puissant des Sins, Escanor, le Lion de l’Orgueil, dont le pouvoir et le tempérament varient en fonction du Soleil, permettant les rebondissements narratifs les plus surprenants comme ici.

Pris par surprise et frappés par Escanor, Gloxinia et Dolor des Ten Commandments encaissent de plein fouet une terrible attaque et Meliodas se saisit de l’occasion pour en finir avec eux ! Le motif du tournoi, typique du shônen nekketsu [1] et déjà mis en scène dans la première partie du manga, se trouve ici détourné de façon ironique, selon la logique du second acte de la série, qui s’amuse à retravailler des classiques que l’auteur avait mis en scène au premier degré durant le premier acte.

Nous avons dans ce tome l’intégralité de la bataille de Vaizel où Meliodas se bat seul contre tous… Et la lecture en une seule traite de cette séquence se révèle absolument bluffante ! Un tome 100% action, à la gloire du héros au sens épique, un morceau de bravoure total, au dénouement tragique.

L’intervention de Ban, le Renard de l’Avarice, se révèle parfaitement pensée car elle amène à croire à ce moment-là que l’espoir subsiste, surtout après que notre cher bandit se soit occupé de Merascylla ! La dramatisation est menée impeccablement avec une victoire apparemment assurée qui se transforme en défaite impensable au fil des pages ! Un travail exceptionnel soutenu par des doubles pages somptueuses et un découpage nerveux qui s’attache à rendre le déroulement épique et classe.

NANATSU NO TAIZAI © 2013 Nakaba SUZUKI / Kodansha Ltd.

Un dénouement qui sonne donc comme une victoire des démons : une Britannia en cours de conquête où les gens livrent les Chevaliers Sacrés aux démons afin de sauver leur vie… et nos héros absents : où sont-ils ?

Au niveau des révélations nous apprenons que Gloxina et Dolor, respectivement l’ancien roi des Fées et l’ancien roi des Géants, sont d’anciens compagnons d’armes de Meliodas avant qu’ils ne changent de camp ! Nous avons également droit à quelques planches de l’époque des Ten Commandments originaux qui se révèlent très intrigantes et frustrantes : nous voulons en savoir davantage !

Nakaba Suzuki livre une nouvelle fois un tome étonnamment dynamique, au récit plein de surprises et de fureur, qui alterne toujours de façon remarquable cheminement émotionnel et affrontement titanesque, en rebondissant constamment, déjouant toutes les prévisions ! Assurément l’un des shônen nekketsu majeurs de ces dernières années !

NANATSU NO TAIZAI © 2013 Nakaba SUZUKI / Kodansha Ltd.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Seven Deadly Sins T22. Par Nakaba Suzuki. Traduction Fédoua Lamodière. Pika Édition, collection "Shônen". Sortie le 16 août 2017. 192 pages. 6,95 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Seven Deadly Sins sur ActuaBD :
- Lire la présentation de la série,
- Lire la chronique des tomes 4&5,
- Lire la chronique du tome 9,
- Lire la chronique du tome 13,
- Lire la chronique du tome 17.

Concernant les autres œuvres de Nakaba Suzuki :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2 de Kongoh Bancho,
- Lire la chronique du tome 3 de Kongoh Bancho,
- Lire la chronique du tome 11 de Kongoh Bancho.

[1Shônen : désigne un type de manga ayant pour cible éditoriale les garçons adolescents.
Nekketsu : signifie « sang bouillant », ce vocable désigne un type de récit au traitement exacerbé et exagéré dans ses situations et dans la manifestation des émotions.

  Un commentaire ?