Sous le ciel de Tôkyô T1 & T2 - Par Seiho Takizawa - Delcourt/Tonkam

5 février 2018 0 commentaire
  • Ce récit complet en deux tomes constitue la jolie chronique d’un couple durant la Seconde Guerre mondiale. Un portrait tout en pudeur, sans patriotisme exacerbé, évoquant avec précision la course technologique aéronautique de l’époque. Une belle lecture à la ligne claire.

Fin 1943. Shirakawa, pilote de chasse ayant combattu dans diverses régions du monde, rentre enfin à Tôkyô pour prendre un poste de pilote au Centre d’essais aériens de l’armée impériale. Il peut ainsi reprendre sa vie quotidienne auprès de son épouse Mariko.

Courant jusqu’à fin 1945, le récit couvre les deux dernières années de la guerre, qui apparaît au lecteur d’abord lointaine avec des bombardements, d’abord rares, qui se feront de plus en plus présents et destructeurs.

Construite sous forme de chroniques avec un nombre restreint de personnages récurrents, en substance la famille de notre couple, le récit se concentre sur deux aspects : la vie quotidienne du foyer, faite de restrictions et d’obligations mais aussi de tendresse, et l’emploi de Shirakawa nous faisant découvrir tout le travail des ingénieurs en aéronautique japonais aussi bien pour rattraper leur retard par rapport aux Américains que pour faire face aux restrictions en matériaux et en carburants.

Sous le ciel de Tôkyô T1 & T2 - Par Seiho Takizawa - Delcourt/Tonkam
© Seiho Takizawa / FUTABASHA PUBLISHERS LTD.

Quelques séquences de combat aérien entrecoupent ce train-train quotidien, Shirakawa étant parfois réquisitionné pour participer à l’interception d’appareils américains, mais l’essentiel du manga se consacre à la façon dont le couple vit cette période de guerre, à la maison, au travail et en famille.

Sur la guerre elle-même, il est finalement peu question de façon directe. Le mangaka nous donne à découvrir des tranches de vie en période de guerre et surtout une très belle histoire d’amour, tour à tour touchante et malicieuse, parfois tragique.

Seiho Takizawa s’est spécialisé dans les récits d’aviation, avec une prédilection pour la Seconde Guerre mondiale. Signalons d’ailleurs que les éditions Paquet ont publié entre 2013 et 2015 quatre de ses œuvres [1]. Sous le ciel de Tokyo quant à lui fut prépublié au Japon entre 2010 et 2013 dans le magazine Comic Taiga de Dainippon Kaiga, puis réédité en 2015 chez Futabasha.

Avec son trait classique et clair, son sens du détail, et un récit résolument tourné vers l’amour et l’avenir, Sous le ciel de Tôkyô brosse un portrait saisissant d’une période trouble du Japon en le ramenant à la dimension d’un couple qui n’aspire qu’à vivre heureux.

© Seiho Takizawa / FUTABASHA PUBLISHERS LTD.
© Seiho Takizawa / FUTABASHA PUBLISHERS LTD.
Documents

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Sous le ciel de Tôkyô T1 & T2. Par Seiho Takizawa. Traduction Takanori Uno & Xavier Hébert. Delcourt/Tonkam, collection "Seinen". Sortie le 15 novembre 2017 & le 17 janvier 2018. 208 pages. 7,99 euros.

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

Seiho Takizawa sur ActuaBD :
- Lire la chronique de La 103e escadrille de chasse
- Lire la chronique de Un Cri dans le ciel bleu

[1Œuvres de Seiho Takizawa publiées chez Paquet :
- Japanese interceptors 1945 (1 tome),
- L’As de l’aviation (1 tome),
- Un Cri dans le ciel bleu (1 tome),
- 103ème escadrille de chasse (1 tome),

  Un commentaire ?