Spirou et ses mystères

22 mai 2018 5 commentaires
  • Est-ce la fin de la série régulière de Spirou ? Alors qu’Émile Bravo, lance une ambitieuse séquence de « Spirou par… » et qu’un Parc Spirou devrait s’ouvrir en juin dans le Vaucluse, un nouvel épisode de Spirou paraît dans le journal avec comme titre : « Boulevard du crépuscule » et cette annonce : « la fin des aventures de Spirou ».
Spirou et ses mystères
Dans cet album, Yoann et Vehlmann s’en sont donnés à coeur joie avec le Groom qui vit dans un monde de plus en plus déjanté.

Bon, ça a tout l’air d’une blague de potache, comme la guéguerre récente entre Fluide Glacial et Spirou, un peu téléphonée et à laquelle personne n’a compris grand-chose.

La série régulière de Spirou s’arrêterait ? Fabien Vehlmann l’annonce dans Spirou et, en riant sous cape, au micro de Claire Chazal dans l’émission Entrée Libre : « Spirou en a marre d’être envoyé tout le temps à l’autre bout du monde », dit-il. Il va souffler un peu, prendre sa retraite. Il est vrai que le personnage compte 80 balais cette année et 56 épisodes de la série régulière, sans compter les spin-ofs et les nouvelles séries déclinées autour des personnages secondaires comme le Marsupilami, Zorglub ou encore Le Petit Spirou.

Le monde de Spirou est un monde en expansion à la TV, au cinéma, ou encore dans un parc d’attraction Spirou à Monteux, dans le Vaucluse, qui devrait ouvrir, selon La Provence, d’ici la mi-juin avec ses 12 attractions autour des personnages contrôlés par Média-Participations : Spirou, Le Marsupilami, Lucky Luke, Gaston Lagaffe et quelques autres : Les Schtroumpfs, Les Tuniques bleues…. Du familial et du classique, avec montagnes russes, manèges et simulateurs numériques. Un investissement à 85 millions d’euros qui espère se rentabiliser au rythme de 5000 à 6000 visiteurs par jour.

Le Parc Spirou devrait ouvrir d’ici mi-juin dans le Vaucluse

Dans l’émission de Claire Chazal, Vehlmann n’arrive pas à dissimuler sa farce. Il en rit en en parlant, insistant sur la retraite « écologique » du héros qui ne rêve qu’à cultiver les légumes bio de son jardin. En réalité, c’est du Spirou génétiquement modifié par Champignac que l’on va recevoir dans notre assiette, le duo Vehlmann/Yoann ayant eu tellement de plaisir à illustrer les aventures du SuperGroom, une version super-héroïque parodique de notre héros expérimenté sur des histoires courtes, qu’ils vont nous en servir trois épisodes.

Spirou SuperGroom avec Batman dans le casting.

En attendant, les auteurs n’ayant pas encore le don d’ubiquité ni celui du clonage créatif (ça viendra sûrement), la série régulière est mise au frigo. En attendant, Émile Bravo revient dans Spirou avec une série poignante et réaliste, « L’Espoir malgré tout » qui donnera une toute autre dimension au « Champion de la bonne humeur ». Du sens et du non-sense, voilà ce que nous annonce Spirou dans les années à venir.

Dans le dernier numéro de Spirou, on évoque sa retraite...

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Illustrations : © Éditions Dupuis.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Lapsus ?
    22 mai 12:33, par Nick Tyler

    En écrivant "on éVIOQUE sa retraite" en texte sous la reproduction de la couverture du Spirou, l’auteur de l’article donnerait-il le fonds de sa propre pensée sur l’âge supposé du groom ?

    Je ne peux pas le croire.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 22 mai à  12:46 :

      Juste un coup de mou. Tout le monde n’est pas Spirou ;)

      Répondre à ce message

    • Répondu par Grelots le 22 mai à  13:10 :

      Bien vu Nick..
      A bientôt à Nérac ?!
      JM

      Répondre à ce message

  • Spirou et ses mystères
    25 mai 23:05, par Bob

    Je suis très déçu par la direction prise par les publications de Spirou ces dernières années.
    Plusieurs critiques :
    - D’abord la perte d’identité du personnage avec "le Spirou de". La plupart des albums ressemblent à tout sauf à du Spirou et quand ça s’en rapproche ça reste assez baneL
    - La publication en 2008 du tome 50 par Morvan et Munuera "Aux sources du Z". Autant j’adore le dessin de Munuera était super et modernisait Spirou autant Morvan n’avait rien compris au personnage et à l’esprit de la série. Je ne comprends pas comment cet album au scénario affligeant et surtout génant pour la suite de la série a pu aboutir sur une publication. Dupuis possède le personnage, il n’est pas obligé d’accepter n’importe quoi.
    - La reprise de Sprirou par Velhamnn et Yohan en 2010. Cette reprise ne m’a pas convaincu. Cette fois pas côté du scénario, un peu faiblard mais dans l’esprit, mais plutôt par le dessin de Yohan qui est irrégulier et parfois moche (regardez les décors, les voitures, les visages parfois).
    - Je trouvais que Yohan progressait cependant sur la maîtrise de son Spirou et là patatra, il se laisse aller à un Spirou éloigné de celui qu’on connaît, dont le visage change (et pas pour le meilleur) d’une case à l’autre et des couleurs sombres très moches)

    Bref, ce héros que j’aime à travers toute sa série avec des supers albums et d’autre moins devient un produit que des auteurs de moins en moins inspiré s’amusent à piétiner avec la complicité de Dupuis. Cela me rend triste, Spirou et Fantasio méritent tellement plus.

    Mon espoir ? Un retour de Munuera aux manettes mais avec un scénariste plus engagé dans la compréhension des codes de la série.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Pat le 29 mai à  23:24 :

      Remarques pertinentes, que j’approuve !
      .... sauf pour Yoann & Vehlmann, dont j’apprécie l’approche, et notamment le fait de vouloir se rapprocher de ses jeunes lecteurs...

      Répondre à ce message