Stranger Case T1 - Par Chasiba Katase - Pika Éditions

27 février 2018 0 commentaire
  • Une jeune fille qui passe beaucoup de temps à l'hôpital détient un étonnant secret : elle fait office de juge pour les affaires des yôkai. Ce qui l'amène à résoudre différents conflits entre esprits et humains. Un nouveau titre, sur un thème à la mode, sans grande originalité malheureusement.
Stranger Case T1 - Par Chasiba Katase - Pika Éditions

Le secret de Kotoko s’avère pourtant initialement assez interpelant : enlevée, enfant, par des esprits, ces derniers firent d’elle leur "déesse de la sagesse" en échange d’une de ses jambes et d’un de ses yeux ! Un point de départ presque glauque qui donne cependant en partie la tonalité de ce shonen qui alterne moments solaires et légers autour de l’héroïne, et moments franchement obscurs lorsque les esprits malins sont de la partie.

L’intrigue se déploie autour de la mission de Kotoko - résoudre les problèmes causés par des yôkai - et d’un triangle amoureux, l’héroïne s’entichant d’un bellâtre lui aussi doué de pouvoirs et croisant la route de l’ex de celui-ci, policière témoin d’événements surnaturels. Voilà pour la mise en place, qui occupe l’ensemble de ce premier volume, Kotoko résolvant une affaire avec chacun des deux autres protagonistes.

Les créatures du folklore japonais sont à la mode, c’est indéniable. Et ce manga de Chasiba Katase, adapté d’un roman de Kyô Shirodaira, le prouve une nouvelle fois. Reste que l’ensemble manque encore d’originalité et les personnages d’épaisseur pour permettre à ce titre de marquer le lecteur. Il faudra donc attendre le deuxième volume, prévu pour mars, pour se faire une idée plus précise du potentiel de cette série qui souffre pour l’heure d’une identité trop générique.

Kotoko et Kûro, face à des yôkai
Stranger Case © Chashiba Katase & Kyo Shirodaira / Kodansha Ltd.

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Stranger Case T1. Par Chasiba Katase. D’après l’oeuvre de Kyô Shirodaira. Traduction Lilian Lebrun. Pika Éditions, collection Shonen. Sortie le 10 janvier. 176 pages. 7,20 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?