Suiciders T.2 - Par Lee Bermejo, Alessandro Vitti & Gerardo Zaffino - Urban Comics

3 janvier 2018 0 commentaire
  • Suite et fin du diptyque Suiciders. Lee Bermejo concentre son récit sur une autre génération, suite au tremblement de terre vécu par New Angeles. Un récit prenant en dépit d'une frustration notable : Lee Bermejo n'intervient que sur six planches sur la partie graphique de cet album.

Le premier tome de Suiciders avait suscité l’intérêt de bien des lecteurs, notamment en raison de la touche graphique tout à fait extraordinaire de Lee Bermejo. Ces mêmes lecteurs risquent d’être fortement déçus cette fois-ci : car bien que Lee Bermejo assure l’entièreté du scénario, il n’intervient graphiquement que sur six planches, en tout et pour tout. Certes, le duo de dessinateurs composé par Alessandro Vitti & Gerardo Zaffino ne démérite pas, mais la différence de qualité est telle, qu’on ne parvient à aucun instant à revivre la sensation ressentie dans le premier tome.

Une fois cette frustration digérée, on se laisse néanmoins bercer par la trame scénaristique mise en place par Lee Bermejo. Le tome précédent nous dévoilait la ville de New Angeles où des guerriers s’affrontaient devant des foules de spectateurs en délire. Des gladiateurs modernes combattant jusqu’à la mort pour la distraction du peuple. Ce second tome, totalement indépendant, repart sur d’autres bases : le récit se focalise sur une nouvelle génération qui n’a pas connu New Angeles avant le tremblement de terre. À la tête des Kings of HelL.A., Johnny, vit un quotidien de haine et de violence, où chaque jour peut être le dernier. Les autres figures du récit sont la jeune sœur de Johnny, son petit copain, et un ancien Suicider, qui, retraité, reste néanmoins toujours sur le qui-vive.

Le début d’ouvrage montre la mère de Johnny, donnant naissance à sa petite sœur, dans la tourmente et la douleur. En somme, rien de surprenant, sauf l’endroit où cela se déroule : au cœur même d’un dépôt d’immondices, avec son lot de saletés, la malnutrition, des maladies... Une scène terrible où Johnny se dit à lui-même : Je suis sorti d’un trou (celui de sa mère) pour débarquer dans un autre trou : cette ville putride sans espérance. À l’instar de Warren Ellis et Garth Ennis, Lee Bermejo se complet à décrire cet environnement infernal, préfiguration de notre propre futur ? En attendant, on vous souhaite une bonne et heureuse année 2018 !...

Suiciders T.2 - Par Lee Bermejo, Alessandro Vitti & Gerardo Zaffino - Urban Comics
Lee Bermejo / Urban Comics
Des survivants désespérés zonant dans des endroits délabrés.

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Suiciders T.2. Scénariste : Lee Bermejo. Dessinateurs : Lee Bermejo, Allessandro Vitti & Gerardo Zaffino. Éditeur : Urban Comics. 160 pages. Sortie : le 3 novembre 2017. Prix : 15 euros.

- Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC
- Le T1 chez Amazon ou à la FNAC
- Lire la chronique Suiciders T1 : Des Hauteurs de l’abîme - Par Lee Bermejo & Matt Hollingsworth - Urban Comics.
- Lire la chronique Luthor - Par Brian Azzarello & Lee Bermejo - Urban Comics.
- Lire la chronique Secret Warriors T 3 : « Renaissance » - par J. Hickman, A. Vitti & B.M. Bendis – Panini Comics

  Un commentaire ?