Tardi au Colonel Fabien

13 mars 2007 8 commentaires
  • C’est une première : un artiste de BD expose place du Colonel Fabien au siège du Parti communiste français. Il faut dire que ce sont les planches de son chef d’œuvre « Le Cri du Peuple », une série de quatre albums qu’il a réalisés sur un scénario de Jean Vautrin. Hier soir, près de 800 personnes, selon les organisateurs, se pressaient à l’inauguration.
Tardi au Colonel Fabien
Le Cri du Peuple de Vautrin et Tardi.
Editions Casterman

Rares sont les dessinateurs de BD engagés. Tardi en fait partie. On connaissait ses positions en faveur du romancier Cesare Battisti ou encore ses affiches réclamant la libération des membres d’Action Directe. Cette fois, c’est l’exposition de ses œuvres au siège du Parti communiste français (PCF), dans le « bunker » de la Place du Colonel Fabien, qui marque les esprits. Evidemment, la patronne du PCF, Marie-Georges Buffet, était présente au moment des discours d’inauguration. La candidate aux présidentielles a dit quelques mots gentils pour le dessinateur du Cri du Peuple, puis est repartie en courant au meeting suivant quelque part en province. Campagne électorale oblige. Il s’ensuivit un discours de Tardi qui marqua par son éloquence, puis une bordée de communications enthousiastes de caciques du PCF qui opéraient là en terrain conquis, le candidat de l’UMP, Nicolas Sarkozy, en prenant plus d’une fois pour son grade sous les applaudissements. Derrière eux, Louis Delas, avec son look bronzé de patron du CAC 40, devisait avec Jacques Tardi et sa compagne la chanteuse Dominique Grange.

JPEG - 50.1 ko
Le Cri du Peuple de Vautrin et Tardi
Editions Caterman
JPEG - 32.3 ko
Dominique Grange, Jacques Tardi et Louis Delas, PDG de Casterman accueillis par le PCF.
Photo : D. Pasamonik
JPEG - 24.8 ko
Dans le "bunker" de la place du Colonel Fabien, Dominique Grange, avec Francesca Soleville, chante "L’Internationale" le poing levé.
Photo : D. Pasamonik

L’inauguration continua en chansons, Le Temps des Cerises figurant bien évidemment dans un répertoire qui se terminait, comme il se doit, par une vibrante Internationale chantée le point levé. En l’absence de Buffet, on a cependant eu droit à un apéritif "communard" bien sympathique. Les responsables de Casterman étaient surpris par le nombre d’invités présents, près de 800 estimaient les organisateurs. « Les Communistes savent encore mobiliser » constatait Benoît Peeters un peu impressionné. Les idées de la Commune surtout, a-t-on envie de préciser puisque les quatre tomes de Vautrin et Tardi se sont vendus à plus de 650.000 exemplaires en cumul selon Alain Cahen, le directeur commercial de Casterman.

JPEG - 18.3 ko
Tardi et un de ses admirateurs
Photo : D. Pasamonik

Chantal Montellier n’était pas là, elle qui avait marqué une franche hostilité à l’hommage fait à l’illustrateur de Céline et de Léo Mallet au saint des saints du Parti communisme français. Les personnes présentes quant à elle, ne s’en formalisaient pas : elles faisaient signer une affiche ou un album à un Jacques Tardi qui s’appliquait à faire des dessins, bien que son attachée de presse, Kathy Degreef, suppliait les admirateurs de ne se contenter « que d’une signature ». Le fait est que cette exposition, visible jusqu’au 5 avril, permet de goûter au travail de Jacques Tardi, tout en découvrant un lieu quand même assez impressionnant.

JPEG - 74.9 ko
"Le Cri du Peuple" de Vautrin et Tardi
Editions Casterman

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Le Cri du Peuple
du 12 mars au 5 avril 2007
Espace Niemeyer
2, place du Colonel Fabien
75019 Paris.

 
Participez à la discussion
8 Messages :
  • Tardi au Colonel Fabien
    13 mars 2007 12:57

    merci de votre article...un détail cependant pour un site qui parle de Bd donc d’art je ne supporte pas que l’on parle du siège du Colonel Fabien comme d’un Bunker pour deux raisons un ce lieu est ouvert à la création la preuve par l’initiative avec Tardi deuxièmement et c’est plus important c’est l’oeuvre d’un architecte de génie Oscar Nuymeier qui se fait régulièrement dézingué par des propos incultes de la sorte .dernière précision je ne suis pas militant du PCf mais vous l’avez compris j’ai beaucoup de respects pour eux

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik le 13 mars 2007 à  13:05 :

      Ben, regardez les murs de béton, cet espace sans fenêtre. Même L’Humanité utilise le qualificatif de "bunker". Qu’il soit de Niemeyer n’y change rien. C’était une impression subjective. On a encore le droit d’en avoir ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par Maël Rannou le 14 mars 2007 à  08:43 :

        Je n’ai rien contre vous, ni contre actuabd, ce commentaire est uniquement destiné à une modification d’ordre grammaticale.
        Vous écrivez "malgré que son attaché de presse". C’est tellement laid que j’en frémis. Vu le nombre d’articles que vous écrivez une inadvertance est pardonnable mais changez vite ce "malgré que" disgracieux en "bien que" ne pourra pas faire de mal et ne rendra actuabd que plus crédible.
        bien à vous.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Didier Pasamonik le 14 mars 2007 à  08:49 :

          S’il n’y a que cela pour vous faire plaisir, nous avons corrigé.

          Répondre à ce message

  • Tardi au Colonel Fabien
    13 mars 2007 14:09, par brigittebrami

    bonjour,
    juste pour vous dire que j’ai trouvé le ton de votre article sur le dessinateur jacques tardi un peu agressif, et j’en suis étonnée ; ne faisant ni partie des fans de ce dernier (mais dont j’achèterai volontiers les albums) et n’appartenant pas au pc ( mais j’irai volontiers à l’expo en question), je me sens d’autant plus à l’aise pour vous envoyer en toute spontanéïté ce commentaire. merci de m’avoir lue et pardon...pour mes minuscules...brigittebrami

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik le 13 mars 2007 à  23:05 :

      Pouvez-vous préciser votre pensée ? En quoi cet article est-il agressif ?

      Répondre à ce message

  • Tardi au Colonel Fabien
    14 mars 2007 13:16, par PPV

    Mais non vous n’êtes pas agressif, Didier, moi je trouve cela rigolo de voir ces vieillards tremblotant le poing tendu chanter "c’est la luuuuut-heeeuuuu finâââl-heeuuu", enfin, Dominique Grange n’est pas une vieillarde et Tardi (que je vénère) non plus. Bon, peu importe que ce soit sponsorisé par ce parti anachronique, je râle de ne pas être parisien pour aller voir cette expo.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Antonio le 15 mars 2007 à  08:35 :

      Mais oui... en fin de compte, c’est bien d’avoir l’opportunité de voir ces planches exposées, même si ce n’est pas (et de loin) ce que Tardi a fait de mieux.

      Répondre à ce message