The Ancient Magus Bride T7 - Par Koré Yamazaki - Komikku Editions

12 octobre 2017 0 commentaire
  • Sollicités pour retrouver deux jeunes dragons capturés par des braconniers, Chisé et Élias reviennent à la salle des ventes où tout a commencé. Un nouveau tome dense et riche qui lance une longue et grande histoire, fait rare dans une série toujours aussi remarquable.

Nous reprenons le récit là où nous l’avions laissé : Chisé prisonnière de l’ombre d’Élias suite à une crise de jalousie de ce dernier ! La situation serait simplement cocasse si dans cet état Élias était réellement conscient de ce qu’il faisait !

Chisé reçoit heureusement une aide mystérieuse et récupère sa baguette, ce qui lui permet d’appeler Ruth et de se dégager ! Koré Yamazaki nous offre ensuite une étonnante et très mignonne séquence où Chisé et Elias dorment ensemble… mais notre héroïne a la mauvaise idée de lui chanter une berceuse…

Et avec ses pouvoirs l’effet est trop efficace : Élias ne se réveille plus ! Mention spéciale à la séquence où Chisé fait avaler la potion à Élias endormi : évidemment avec sa tête très particulière il n’y a pas moyen que ce soit élégant et délicat !

The Ancient Magus Bride T7 - Par Koré Yamazaki - Komikku Editions
© Kore Yamazaki / MAG Garden

Ce passage permet de rencontrer le mari d’Angelica et de découvrir leur histoire. Une occasion de nous conter une petite histoire sur la différence de temps entre humain et sorcier. En effet le mari d’Angelica l’a connue alors qu’il était adolescent… et lorsqu’il sera devenu un vieillard Angelica aura toujours la même apparence.

Nous démarrons ensuite le gros morceau du tome : de retour, Cartaphilus, le magicien qui a « perdu la mort » organise le vol de deux jeunes dragons en Terre des Dragons. Lindel échoue à l’arrêter et demande de l’aide au Collège des magiciens, l’occasion de découvrir cette organisation dont dépendent Renfred et Alice.

Et pour cette mission ils viennent à leur tour solliciter l’assistance d’Élias et de Chisé vu qu’ils connaissent les dragons et ont déjà affronté Cartaphilus. C’est ainsi que toute cette troupe se retrouve aux fameuses enchères magiques car Cartaphilus a mis en vente l’un des dragonnets !

© Kore Yamazaki / MAG Garden

Un moment intéressant car c’est dans ce lieu que Chisé s’est mise en vente à l’époque et a été achetée par Élias. Un passage un peu étrange, qui se termine par le chaos car le dragonnet finit par devenir fou furieux et par s’échapper ! Après avoir volé un peu dans Londres Chisé réussit à le calmer mais elle semble avoir payé un sacré prix pour cela !

Un nouveau tome passionnant grâce à toutes les interactions entre les différents fils d’intrigue qui enrichissent un univers déjà solide et fascinant. Il est également intéressant de voir Chisé évoluer comme une sorcière qui sait se débrouiller et qui tisse un réseau de relations toujours plus vaste.

La réussite et le succès de The Ancient Magus Bride ne se démentent pas avec en particulier la diffusion depuis le 7 octobre d’une adaptation animé en 24 épisodes, disponible en simulcast en occident sur Crunchyroll, qui a été élu par les lecteurs d’Anime News Network l’animé le plus attendu de la saison d’automne !

© Kore Yamazaki / MAG Garden

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

The Ancient Magus Bride T7. Par Koré Yamazaki. Traduction Fédoua Lamodière. Komikku Editions. Sortie le 28 septembre 2017. 174 pages. 7,90 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

The Ancient Magus Bride sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 5,
- Lire la chronique du tome 6.

  Un commentaire ?