The Rising of the Shield Hero T4 - Par Aiya Kyu & Aneko Yusagi - Doki Doki

6 janvier 2017 0 commentaire
  • Toujours aussi négatif, notre héros peut désormais compter sur ses deux compagnes, Raphtalia et Filo, pour affronter les monstres qui menacent le royaume… même s’il reste officiellement un esclavagiste et un bandit aux yeux des habitants de la Capitale !

Cela devait être une belle et grande aventure pour Naofumi, pensez donc : un geek comme lui aspiré et projeté dans un monde d’Heroïc Fantasy avec le titre de héros légendaire, choisi pour porter une arme mythique et combattre une vague de Calamité qui n’apparaît qu’une fois par siècle !

Le tout se déroule dans un monde où les guerriers passent des « niveaux » et acquièrent de nouveaux pouvoirs en gagnant de l’expérience lorsqu’ils terrassent des monstres. Bref un univers idéal qui va malheureusement se transformer un véritable enfer pour notre Naofumi !

Il est le dernier d’un groupe de quatre élus, venus tout comme lui de notre monde, porteurs chacun d’une arme légendaire : l’épée, la lance et l’arc, tandis que lui hérite du bouclier.

D’abord sujet de moquerie, notre apprenti héros devient la victime d’une odieuse machination orchestrée par la princesse elle-même ! Elle piège Naofumi et le fait passer pour un violeur, un voleur, un esclavagiste, assorti de tout ce qui peut faire de lui un être vil et machiavélique !

Incapable de se défendre et de prouver son innocence, mais protégé par son statut de héros qui lui permet de rester libre –ce qui le fait détester davantage par la population-, Naofumi tente de survivre comme il le peut même si ces évènements le transforment profondément, faisant de lui désormais un individu méfiant et cynique.

The Rising of the Shield Hero T4 - Par Aiya Kyu & Aneko Yusagi - Doki Doki
© 2014 Aiya Kyû / ANEKO Yusagi / KADOKAWA CORPORATION

C’est sur cette base que se déroulent ses premières aventures, celles d’un héros détesté mais qui fait son « job », même si la plupart de gens l’ignore, à l’exception évidemment de ceux qu’il aide, le plus souvent les habitants de villages défavorisés, donnant naissance à la légende d’un héros différent.

En effet les trois autres héros se révèlent finalement aussi idiots que pleins de bonne volonté : ils agissent uniquement en prenant en compte les récompenses et les honneurs, ne réalisant pas les conséquences ou les effets indésirables de leurs actions… que la troupe de Naofumi corrige parfois en repassant derrière eux – comme lors de l’affaire du « dragon zombie ».

Et durant les « Vagues de Calamité », qui protège les villageois pendant que les trois autres héros fanfaronnent en affrontant les « Boss » ? Naofumi évidemment.

Ce dernier peut compter sur ses deux fidèles compagnes, qui l’ont rejoint au cours des aventures des trois premiers tomes. Elles sont les seules personnes en qui il a confiance : Raphtalia, la demi-humaine, représentant les races dominées et exploitées, experte de l’épée, et Filo, une Filoriale, sorte de gros poulet, mais de type rare prenant forme humaine… et caractérisée par une gloutonnerie qui semble sans limite !

© 2014 Aiya Kyû / ANEKO Yusagi / KADOKAWA CORPORATION

Dans ce quatrième tome un nouvel acte débute après une série d’aventures qui ont installé l’univers et les personnages. Tout d’abord Naofumi rencontre une troisième alliée, Melty, une jeune noble qui se révèle être la seconde princesse du royaume : évidemment notre héros se méfie et ne veut rien avoir à faire avec elle, mais Melty semble bien différente de sa machiavélique grande-sœur !

De plus, la nouvelle Vague de Calamité apparaît bien plus puissante que toutes celles précédentes, dirigée par un « Boss » d’un nouveau type, donnant une nouvelle dimension à la menace qui pèse sur le monde !

Le trait d’Aiya Kyu quant à lui s’avère toujours aussi efficace et soigné : de belles proportions et de poses, que ce soit chez les personnages et les monstres, des scènes d’action lisibles et des émotions parfaitement mises en image, souvent violente avec un héros à l’air toujours sombre et « malade ».

Une série parfaitement maîtrisée en dépit d’un fond classique mais à la lecture fort plaisante grâce à ses personnages particulièrement bien croqués, que ce soit le misanthrope Naofumi, la courageuse Raphtalia ou la gloutonne pleine de vie qu’est Filo.

Une valeur sûre de l’Heroïc Fantasy à la japonaise !

© 2014 Aiya Kyû / ANEKO Yusagi / KADOKAWA CORPORATION

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

The Rising of the Shield Hero T4. Par Aiya Kyu (dessin), Aneko Yusagi (histoire originale) & Minami Seira (character design). Traduction Jean-Benoît Silvestre. Doki Doki, collection "Seinen". Sortie le 30 novembre 2016. 160 pages. 7,50 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

The Rising of the Shield Hero sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1.

  Un commentaire ?