Vega : la collection manga de Steinkis publie ses trois premiers albums

9 octobre 2018 0 commentaire
  • Steinkis diversifie son catalogue et s’ouvre au manga avec la parution de trois titres très différents destinés à un public autant masculin que féminin, adolescents ou adultes. Sous le logo Vega, trois univers très originaux sont à découvrir, cornaqués par l'éditeur Stéphane Ferrand.

ActuaBD s’était déjà fait l’écho de la création du label Vega, sous la direction de Stéphane Ferrand.

Vega : la collection manga de Steinkis publie ses trois premiers albums

Comme il nous l’avait indiqué, aucun style particulier ne préside à ses choix, seulement l’originalité du titre et ses coups de cœurs. La sortie des trois premiers albums reflète parfaitement cette liberté éditoriale avec des titres totalement différents, tant scénaristiquement que graphiquement.

Survivant. L’histoire du jeune S, de Takao Saito, est une reprise du manga éponyme de Akira Miyagawa. Lors d’une randonnée, plusieurs amis sont surpris par un violent tremblement de terre alors qu’ils explorent des galeries souterraines. Satoru se retrouve séparé des autres et, de retour à l’air libre, se rend compte qu’il est seul sur une île alors que le Japon s’est effondré. Il va donc devoir apprendre à se nourrir, à s’abriter bref, à survivre. Ce récit est classique dans sa structure, avec peu de dialogues, mais bien mené et tient le lecteur en haleine jusqu’au bout. Pourtant, il manque quelque chose : on pourrait espérer apprendre davantage de trucs de survie. Il y en a, mais pas beaucoup. Le tome suivant devrait mettre un peu d’action dans le récit. 4 tomes sont pour le moment parus au Japon.

Deep sea Aquarium MagMell, de Kiyomi Sugishita, est beaucoup plus original. Côté dessin, outre la magnifique couverture, l’album est traversé de fulgurances graphiques assez exceptionnelles lorsque l’auteure représente le sujet de l’album : les abysses, sa faune et sa flore mystérieuse, avec comme tête d’affiche le mythique calamar géant. Grâce à un aquarium situé à 200m de profondeur, les visiteurs peuvent découvrir le dernier espace de découverte sur notre Terre. Keitaro Amagi, passionné par cet univers, y est employé comme balayeur. Ses rencontres avec le (jeune) directeur de l’aquarium et avec un soigneur vont lui permettre de s’approcher davantage de ces créatures fantastiques et de les côtoyer. Le sujet est un peu pointu mais très original et se révèle vraiment passionnant. Les relations humaines sont aussi un aspect important du titre et nous espérons que l’auteure saura l’approfondir sans verser dans la mièvrerie. Seuls 2 tomes sont pour le moment parus au Japon, il faudra donc être un peu patient pour la suite.

Guerre dans le Pacifique

Peleliu. Guernica of paradise, de Kazuyoshi Takeda, est sans conteste le titre le plus remarquable. Traitant d’un registre encore différent, celui de la guerre du Pacifique en 1944, il nous fait découvrir la bataille de Peleliu, petite île paradisiaque où vont s’affronter 40 000 marines américains et 10 000 soldats japonais retranchés dans des bunkers pour un aérodrome considéré comme stratégique.

L’auteur, qui s’est inspiré de faits réels, nous montre l’affrontement côté japonais, par les yeux de Tamaru, soldat du rang qui espère devenir mangaka à son retour au pays. Le style graphique est naïf et peut rebuter au premier abord. Pourtant, il est nécessaire pour montrer certaines scènes très crues et très violentes, sans concession. L’auteur nous montre le quotidien d’un soldat qui veut bien défendre ce bout de terre au nom de l’empereur mais qui ne veut pas mourir pour rien dans une opération suicide. Le sous-titre, Guernica of paradise, est tout à fait approprié : l’auteur met régulièrement en parallèle la beauté du paysage et la violence qui s’y déroule. Des préparatifs aux premiers affrontements au corps à corps, ce premier tome édifiant laisse présager une très bonne série. 5 tomes sont pour le moment parus au Japon.

Les premiers titres sont donc à l’image de ce que Stéphane Ferrand nous avait indiqué : illustrer la variété et la diversité de ce qui est publié au Japon. Et pour le moment, la promesse est tenue. Les prochains titres à paraître, en 2019, devraient encore accentuer cet éclectisme, tant mieux !

(par Jérôme BLACHON)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

.
Commander Peleliu T.1 chez Amazon ou à la FNAC

Commander Deep sea aquarium MagMell T.1 chez Amazon ou à la FNAC

Commander Survivant T.1 chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?