Vide Cocagne fait appel au financement participatif pour lancer sa collection jeunesse

10 mars 2017 0 commentaire
  • L'éditeur nantais souhaite démarrer une nouvelle collection, dédiée à la jeunesse. Mais pour assurer la publication des trois premiers ouvrages du "Grand Souk" - c'est le nom de cette collection - il a besoin de 2 000 euros.

Maison d’édition indépendante fondée il y a bientôt quinze ans par Fabien Grolleau et Thierry Bedouet, Vide Cocagne a publié une quarantaine de titres dans diverses collections, telles "Alimentation Générale", qui fait la part belle à l’humour, ou "Épicerie fine", rassemblant des sortes de "comix" francophones mais déjantés. Vous pouvez en trouver des chroniques de temps à autre sur ActuaBD, notamment sur Sauvage ou la Sagesse des pierres de Thomas Gilbert ou sur Les Tueurs de Jean-Christophe Mazurie. Mais l’éditeur n’avait pas encore de collection dédiée à la jeunesse, alors que certains de ses auteurs ont déjà travaillé pour ce lectorat.

Vide Cocagne fait appel au financement participatif pour lancer sa collection jeunesse

Ce projet est dans l’esprit et la continuité de la politique éditoriale de Vide Cocagne. Cherchant à développer une bande dessinée alternative accessible à tous les publics, l’équipe cultive la diversité et la citoyenneté. Capable de travailler avec Olivier Texier, Fabcaro, Terreur Graphique ou Pixel Vengeur, Vide Cocagne sait aussi s’engager dans l’enquête sociale, comme pour l’ouvrage collectif Hôpital public. C’est cette ligne que l’éditeur souhaite prolonger dans sa nouvelle collection.

Mais, comme la plupart des éditeurs indépendants, Vide Cocagne ne roule pas sur l’or et a ainsi besoin de faire appel au financement participatif pour pouvoir lancer cette nouvelle collection, intitulée "Grand Souk". Accessible sur le site "Ulule", la page présentant le projet souligne que l’argent récolté servira à financer une partie de la fabrication des premiers livres et des supports de communication destinés aux libraires. L’éditeur précise d’ailleurs qu’il désire faire imprimer ses livres en France, ce qui ne se révèle pas si facile pour ce type d’ouvrages.

© Thierry Bedouet, Aurélien Ducoudray / Vide Cocagne 2017

L’objectif visé : recueillir 2 000 euros en un mois afin de publier les trois premiers albums de la collection. Cela devrait pouvoir se faire... Les deux-tiers ayant déjà été atteints. Mais comme pour tout financement participatif, un peu de bonus sera bienvenu. Quels sont donc les ouvrages prévus pour ce printemps ?

Le tout premier sera destiné au plus de dix ans et se nommera Les 7 Sherlock. Réalisé par Jean-Michel Darlot, Jeff Pourquié et Damien Vidal, sa sortie est annoncée pour le mois d’avril : l’éditeur et l’imprimeur vont devoir faire vite ! Un collégien au cœur de la capitale anglaise aura à élucider de troublantes disparitions. Cette enquête londonienne devrait être haletante et très référencée.

© Jean-Michel Darlot, Jeff Pourquié, Damien Vidal / Vide Cocagne 2017

Les deux autres livres sont annoncés pour le mois de mai et sont destinés aux enfants à partir de trois ans. Ces albums colorés seront de format carré et épais d’une trentaine de pages. Elodie Shanta a dessiné Madame Musareigne change de maison ! pendant que Thierry Bedouet et Aurélien Ducoudray inventaient Il y a un hippopotame dans les toilettes. Des couleurs claires, un trait simple et vif... Tout cela promet d’être rafraîchissant !

© Elodie Shanta / Vide Cocagne 2017

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?