Voyageur, un projet entre le présent et le passé

14 janvier 2007 0 commentaire
  • En mars 2007, sort chez Glénat le premier tome de {Voyageur}, l'un des projets les plus ambitieux jamais signé par la maison grenobloise : une saga en treize tomes répartis sur trois cycles : passé, présent et futur.

Voyageur, c’est l’histoire de deux personnages à travers les siècles, l’un va s’accrocher à prouver que l’histoire s’est bien déroulée comme elle est écrite, l’autre va tenter de la bouleverser. Nous ferons leur connaissance en 2082 alors qu’ils sont des adolescents de 12-13 ans. Ils feront ensuite une incursion dans notre présent à l’âge de vingt ans avant de se déplacer dans plusieurs périodes du passé où il est prouvé qu’ils ont été vus. Si il n’y a pas d’unité de temps, il y a en revanche une unité de lieu : Paris, depuis l’Antiquité jusqu’à la fin du XXIème siècle.

Voyageur, un projet entre le présent et le passé
Le couverture du tome 1 par Juanjo Guarnido

Au départ de cette aventure, il y a Pierre Boisserie, repéré sur différents scénarios chez Dargaud et Glénat, en particulier La croix de Cazenac, en collaboration avec Eric Stalner. Il imagine un projet colossal, de pas moins de treize albums. Devant son ampleur, il contacte son « vieux » compère Eric Stalner qui répond immédiatement par l’affirmative.

Cycle passé, début XVIIème par Eric Lambert

Ils se mettent aussitôt au travail et développent ensemble tout l’univers de la série au cours de discussions interminables. Pierre prend des notes et retravaille les synopsis. Ils proposent l’affaire à plusieurs maisons d’édition. « Plusieurs se sont montrées intéressées, mais une seule fut enthousiaste » explique Pierre Boisserie. Il s’agit de Glénat qui a déjà montré son savoir-faire sur des concepts où interviennent plusieurs dessinateurs, comme Le Décalogue ou Le Triangle secret.

Deux ans de travail sont nécessaires pour mener à bien la tâche d’écriture. Glénat assure à Pierre Boisserie les revenus nécessaires qui lui permettent d’arrêter son mi-temps comme kiné pour se consacrer à ce travail.

Cycle futur, par Eric Stalner

Eric Stalner se réserve d’emblée le cycle du futur car dit-il, il lui semblait naturel de lancer personnellement la série. De plus, il n’a encore jamais dessiné de série se passant dans le futur et le challenge l’intéressait.

Cycle présent par Marc Bourgne

Ensuite, il reste à constituer l’équipe de dessinateurs qui va s’impliquer sur le reste la saga. Les deux compères se tournent tout naturellement vers leurs amis proches : Marc Bourgne (présent), Eric Liberge (passé : Antiquité), Lucien Rollin (passé : Moyen Age), Eric Lambert (passé : début XVIIème) et Siro (passé : l’Occupation).

Pour donner une cohésion à l’ensemble, il est décidé qu’un seul coloriste, Jean-Jacques Chagnaud, officiera sur les treize tomes et qu’un même dessinateur réalisera l’ensemble des couvertures. Pierre demande alors timidement à Juanjo Guarnido s’il accepterait d’être de l’aventure dans ce rôle. L’intéressé qui joue avec lui dans le groupe de rock Slumberland [1] accepte par amitié. Puis, en lisant les différents synopsis et en travaillant les couvertures, Juanjo se passionne pour la série. Il finit par se demander s’il arriverait à consacrer assez de temps à la réalisation d’un des albums. « J’ai osé en toucher un mot à Pierre » explique ce grand timide. Pierre Boisserie acquiesce, « c’est Juanjo qui a demandé à faire le treizième album », qui sera réalisé comme les autres au trait avec des couleurs de Chagnaud. Il n’empêche, Juanjo assure « si ça n’avait pas été Pierre, je ne pense pas que je l’aurais fait ». Une bien belle histoire d’amitié en somme.

Cycle passé, l’Antiquités par Eric Liberge

Le premier album de la série, du cycle futur, dessiné par Eric Stalner sortira en mars 2007. La série sera close par le treizième album en mai 2011, à raison de trois albums par an. Glénat investira très fortement en promotion autour de la série. Pour commencer, un album noir et blanc du premier album sera édité. Puis, au moment de la sortie suivront un gros dossier de presse, de l’affichage et de la communication sur tous les types de médias. Eric Stalner l’avoue, il n’a jamais senti autant la pression monteer pour une autre de ses séries. Pourtant, il ajoute que sans une certaine maturité, il n’aurait jamais pu mener le projet au bout, « Il faut être capable d’assumer une telle charge » Pierre Boisserie joue, lui, son va-tout avec Voyageur. Si le succès est au rendez-vous, son avenir dans le milieu de la BD est assuré. Dans le cas contraire, il pourra revenir à ses premières amours, la kiné…

Dans tous les cas, il en est persuadé, l’avenir de la BD franco-belge passe par ce type de projet qui permet d’offrir au lecteur des séries complètes dans un laps de temps relativement court.

Cycle passé, le Moyen Age par Lucien Rollin

(par Bernard Mallié)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

[1Le groupe Slumberland comprend outre Pierre Boisserie et Juanjo Guarnido, Siro et Fabien Velhmann. Ils cherchent un batteur qui soit disponible en journée pour les répétitions.

  Un commentaire ?