War and Dreams - T2 : "Le code Enigma" - Par Maryse & JF Charles - Casterman

7 avril 2008 0 commentaire
  • Entre amours et guerre, quatre hommes de différentes nations revivent leurs souvenirs de jeunesse et les tourments occasionnés. Une série splendide, où la richesse du scénario et la sensibilité du dessin s'épaulent tour à tour pour offrir un rare et beau moment de bande dessinée. À ne pas rater !

Sur la côte d’Opale, dans un village situé entre les deux caps, quatre hommes se penchent sur leur passé. Un passé aux couleurs de la guerre.

1941, Le Caire. Archie, officier anglais des services de renseignements, a pour mission de tenter de déchiffrer le Code Enigma, réputé impénétrable, qui sert à crypter toutes les communications des forces de l’Allemagne nazie… Ces souvenirs s’entremêlent avec ceux d’Erwin, l’Allemand. Il est à la recherche d’Opale, une jeune Française un peu sauvage qui ramassait des coquillages sur la plage. Il y a aussi Joe, l’Américain, accompagné de son petit-fils, venu pour un ultime pèlerinage. Et puis enfin Julien, le Français, narrateur de ce récit. Destins croisés d’hommes et de femmes jetés dans la tourmente… Peut-on pardonner, oublier les années de souffrances et souvent de trahison ? L’amour est-il plus fort que la guerre ?

War and Dreams - T2 : "Le code Enigma" - Par Maryse & JF Charles - Casterman

Délaissant les aquarelles d’India Dreams pour l’acrylique plus dense, Jean-François Charles réussit une fois de plus un splendide album ! Après un premier tome entremêlant les nuances gris-bleu de la côte d’Opale avec les sables africains, il ajoute les cieux lézardés de métal et les ambiances si contrastés de Lille et de l’Arizona. En suivant le destin, ô combien mouvementé, de ces quatre hommes que la guerre a entraînés malgré eux, il réalise un patchwork de scènes intimistes et de grandes batailles, dans un équilibre qui laisse la place aux rêves. Cerise sur le gâteau, ces grandes illustrations et ces deux dessins pleine-page qui éblouissent par leur composition et leur jeux de couleurs, laissant le lecteur reprendre haleine.

La nouvelle couverture du premier tome

Maryse Charles l’accompagne et coordonne ce scénario empreint d’authenticité et de romanesque. Si le premier tome présentait surtout Erwin l’Allemand et Archie l’Anglais, on en apprend plus sur Joe l’Américain et Julien le Français, bien que ce narrateur nous réserve sûrement bien des surprises. Entre les moments tendres, les étreintes échangées et des amours plus bestiales, l’accomplissement de ces rêves occupent le centre du récit, sans pour autant dénigrer la trame principale. Les personnages s’équilibrent, le récit se construit et s’intensifie. Même si on profite de ce temps d’accalmie, on comprend que le prochain tome bouleversera profondément leurs vies.

Ce second tome confirme la richesse scénaristique de la série tout bénéficiant du très beau dessin de JF Charles. Les férus d’Histoire seront comblés de voir la guerre sous un autre jour, et pourront participer au concours Historia pour remporter des albums. Les lecteurs plus tendres vibreront au son des armes et des soupirs des amants.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?