dBD n° 125 : Un numéro double pour l’été !

10 juillet 2018 0 commentaire
  • Les délais de la presse écrite ne sont pas ceux d'internet ou des chaînes d'info continue. dBD en tire avantage pour nous proposer un dernier portrait de William Vance sans pour autant oublier l'actualité footballistique du moment !


Actualité oblige, ce numéro d’été ne pouvait échapper à la footmania qui a saisi la planète et la plupart des médias. Foot et BD, des relations qui ne datent pas d’hier comme le montre ce numéro complet et érudit.

dBD n° 125 : Un numéro double pour l'été !
Signalons enfin que la période estivale est propice à la découverte de deux autres publications de cet éditeur, dont "Les Arts dessinés", remarquable pour son caractère transversal....

Honneur aux pionniers du genre comme Raymond Reding dont Dominique Poncet rappelle en détails la carrière au sein du journal de Tintin. Le traitement du foot en BD ne se limite pas, et de loin, aux gags de séries à succès comme les Footmaniacs (20 ans de succès chez Bamboo) ou à la vision parfois caustique d’un Lefred-Thouron. L’intérêt de ce copieux dossier est aussi de présenter la diversité de la production éditoriale prenant appui sur l’univers du ballon rond. Vision parfois tragique ou politique comme chez Kris (Un maillot pour l’Algérie, Dupuis) ou Laurent Galandon (Le contrepied de Foé avec Damien Vidal, Dargaud), ou autre regard non complaisant sur le foot business avec Stephen Desberg (IRS Team, le Lombard) comme le signale Thierry Lemaire. Fabien Tillon a choisi d’ausculter le monde des Petits Formats, tandis que Clément le Foll s’intéresse au cas particulier de la BD anglaise et que Laurent Melikian profite de cette occasion pour braquer les projecteurs sur la BD made in Brasil.

On aura compris que ce dossier tente de faire un tour plutôt complet de la planète Foot vue par le prisme de la production BD. Richement illustrée, voilà une belle enquête qui pourra satisfaire aussi bien les amateurs du ballon rond que les autres qui trouveront là matière à compléter leur culture bédéphile.

...et "L’Immanquable" pour lire en avant-première les nouveautés à venir !

Traditionnellement, le dBD d’été est double. Il l’est ici à deux titres avec un hommage fait à William Vance. Reprenant un article paru du vivant de l’artiste, la revue propose plus de dix pages sous forme d’un abécédaire qui reviennent sur les principales étapes du travail de ce "maître du réalisme". Une manière de rappeler que le dessinateur de XIII avait plus d’une corde à son arc et qu’il possédait déjà une longue et riche carrière avant le succès phénoménal du plus célèbre amnésique de la BD franco-belge ! Au fil de cet entretien fleuve, on retiendra l’humilité et l’humanité de cet auteur, aussi talentueux que discret.

En plus de ces deux gros dossiers, on nous propose dans ce numéro d’autres belles rencontres comme celle avec Richard Guérineau et Eric Corbeyran pour la conclusion des Stryges (Delcourt) ou la redécouverte de Sergio Toppi superbement réédité chez Mosquito.

Bref, un numéro copieux et complet pour ne pas « bronzer idiot » !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

dBD n°125, en vente tout l’été, 10€
Les Ars dessinés, Trimestriel, 14,95€
L’immanquable, Mensuel, 7,50€

  Un commentaire ?