dBD n°53 : États de grâce

13 mai 2011 0 commentaire
  • Pour cette nouvelle livraison, le mensuel réussit un bon dosage entre valeurs sûres et nouveautés.

En mai dBD « fait ce qui lui plait » avec un sommaire alléchant qui tout en couvrant l’actualité du moment n’oublie pas de braquer à nouveau les projecteurs sur certaines valeurs sûres.

Olivier Grenson a les honneurs de la couverture avec un extrait de son dernier opus publié ces jours-ci aux éditions de Lombard : La Douceur de l’enfer. Le premier tome d’une histoire qui repose sur l’adaptation d’un fait divers ayant pour cadre l’atmosphère oppressante de la Corée du Nord. Une production singulière et très personnelle sur laquelle s’explique l’auteur de la Femme accident et de Niklos Koda.

Actualité oblige, le désormais traditionnel Portfolio est consacré à Enki Bilal, très présent dans le magazine ces derniers temps. Coup de cœur ou promo ? Les fans du maître ne bouderont sans doute pas leur plaisir à l’idée de savourer « les belles images » de l’auteur de Julia et Roem (Casterman).

Au chapitre expo, Frédéric Bosser revient celle consacrée à Hugo Pratt et ses voyages imaginaires . Une visite accompagnée de Patricia Zanotti, directrice artistique de Cong (la société qui gère l’œuvre du maître) et de Marc Restellini, directeur de la Pinacothèque qui accueille l’expo.

En écho à une autre exposition, (Un privé dans la BD, du 15 avril au 2 octobre à la Maison de la BD de Bruxelles, Henri Filippini consacre un bel article à l’œuvre de Maurice Tillieux redécouvert à l’occasion de cette exposition et la réédition intégrale de Gil Jourdan.

L’invité d’honneur de ce mois est Éric Corbeyran. Le Chant des Stryges, Uchronie[s], Metronom, Pavillon Noir (Soleil), Château Bordeaux ( Glénat)…sont quelques-unes des dernières productions d’un auteur qui n’hésite pas à aller jusqu’à adapter les romans de Marc Lévy ! Ce scénariste, l’un des plus prolifiques et des plus doués de sa génération, jette ici un regard sans complaisance sur son parcours dans un entretien long d’une vingtaine de pages .

Dernières parutions disséquées à l’intérieur d’un cahier spécial, point sur les rééditions, actualités en tout genre, ce numéro offre une fois de plus une couverture large et documentée de l’actualité bédéphile du moment .

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

dBd n°53, en vente partout 8,90 €

  Un commentaire ?