Isabelle Beaumenay-Joannet : « Les originaux permettent de suivre le travail et les repentirs de Chaland »

4 septembre 2010 par rdi
  • Ce qui fait la cote ce n’est jamais le prix de vente (souvent ridiculement élevé), mais le prix d’achat, ce que des gens sont prêts à mettre pour posséder l’original.
    A la galerie Slomka j’ai vu un original de Tardi (Adèle Blanc-Sec) à 20 000€, il faudrait être un sacré imbécile pour payer ce prix-là (mieux vaut aller voir Tardi en personne d’ailleurs, on peut le croiser à Paris dans certaines librairies).

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.