Le jour où l’autoédition fut interdite

16 mai 2011 par tanxxx
  • arf arf, Oncle François, j’ai compris votre trait d’humour. A quand l’autodafé des livres "peu vendeurs" qui ont trop couté à "vos impôts" ? Une telle méconnaissance du métier, que ce soit du côté de l’auteur ou de l’éditeur, fait peur.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.