DIDIER PASAMONIK : Bastien Vivès et les infortunés de la vertu

28 janvier 2012
  • Question qui peut paraitre hors de propos, mais je serai curieux de savoir :
    si les melons de la colère, tel qu’il a été publié, dans son graphisme et son scénario, avait présenté par un tout jeune auteur sans publication, aurait-il été accepté par un éditeur ? N’arrive t-on pas à un stade avec Bastien Vives où on publie plus le nom de l’auteur plus que ce qu’il a à dire ?
    J’aurai tendance à être septique, au risque de passer pour quelqu’un de mauvaise foi qui "na-rien-compris-parce-qu’il-n’a-pas-aimé".
    Bien à (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.