DIDIER PASAMONIK : Bastien Vivès et les infortunés de la vertu

29 janvier 2012
  • si les melons de la colère, tel qu’il a été publié, dans son graphisme et son scénario, avait présenté par un tout jeune auteur sans publication, aurait-il été accepté par un éditeur ?
    Il y a plus de 4000 titres de bandes dessinées parus par an, on ne cesse de parler de surprouction dans l’industrie Bd (demandez aux libraires) donc j’aurai donc tendance à dire que oui, bien sûr !

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.