Angoulême 2013 : Le "scandale" du Grand Prix (encore) accordé (à un homme)

9 février 2013
  • Récompenser quelqu’un parce qu’elle est femme et non pour son talent, voilà une haute idée du féminisme et de l’égalité hommes/femmes.
    Pendant des décennies, les femmes dessinatrices ont préféré se diriger vers l’illustration pour enfant que vers la bd (sans doute pour des raisons de lectures d’enfance, les journaux de bd s’adressant plus aux garçons qu’aux filles (à par la semaine de suzette, lili et aggie...). Voilà la raison essentielle du peu de femmes ayant fait œuvre en bd (je rappelle qu’il faut avoir fait un peu plus que cinq-six bouquins pour espérer être couronné pour l’ensemble de sa carrière). (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.