748 auteurs de bande dessinée écrivent au ministre de la culture

10 juin 2014 par M
  • Cette augmentation n’arrive t’elle pas finalement à point nommé ?
    Au moment ou la surproduction est au coeur des préoccupations, une difficulté supplémentaire à la pérrenité dans le métier ne peut qu’en toute logique aider à désengorger les rayons.
    Les plus valeureux resteront, se partageant les parts de marché libérées par les déserteurs, béneficiant en plus de la chance de toucher une meilleur retraite le moment venu. Un bien bel exemple de sélection naturelle.
    Tout est bien qui finit bien (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.